Filinfo

Foot

Affaire Lekjaâ-Rossi: le verdict attendra

© Copyright : DR
Le Tribunal de première instance d'Ain Sbaâ a décidé de reporter le procès opposant le président de la FRMF, Fouzi Lekjaâ à l’ancien international marocain, Youssef Rossi.
A
A

Nouveau report du procès opposant Fouzi Lekjaâ et Youssef Rossi. À l’issue de l’audience tenue lundi 22 octobre, le Tribunal de première instance d’Ain Sbaâ a reporté le procès au 5 novembre prochain.

Lire aussi: Vidéo. Blanchiment d'argent: Lekjaa répond à Rossi

Il faudra donc attendre quelques jours avant de connaître le verdict de cette affaire, déclenchée par l’ancien international marocain en juin dernier.

Sur sa page Facebook, Youssef Rossi a proféré de graves accusations à l’encontre du patron de la FRMF. Il accuse Lekjaa de “malversations financières et de blanchiment d’argent dans des comptes en Suisse”. En réaction, Fouzi Lekjaâ n’a pas hésité à porter plainte contre l’ancien rajaoui.

Lire aussi: Lekjaâ refuse d’abandonner sa plainte contre Rossi

La première audience du procès a eu lieu le 5 juillet dernier. Le juge avait reporté l’audience pour permettre à Rossi de présenter des preuves à l’appui de ses accusations.
 

 

 

Par Hajar Toufik
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Justice
Foot Justice

Prison pour l'ex-patron du Sporting

Foot FRMF
Foot FRMF

Wydad et Raja à huis-clos!

Foot Justice
Foot Justice

Affaire Rossi-Lekjaa: voici le verdict


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

L'enfer du décor. Talib et le DHJ: ces dirigeants ingrats!

Un Français Ballon d'Or, et puis quoi encore?

Kiosque

Le plan B de Naciri pour imposer Benzarti

Qui succédera au Raja de Casablanca?

HUSA-Raja, le choc du week-end

Neymar remonté contre la presse

La presse camerounaise sereine

Un week-end avec plusieurs finales

Naciri-Girard, place au duel juridique

Le Maroc n'a jamais battu le Cameroun

Dembélé, un mauvais locataire

Les coachs continuent à défiler au WAC