Filinfo

Foot

Casablanca, nouvelle capitale du foot africain

© Copyright :DR
© Copyright :DR
© Copyright :DR
L'euphorie s'empare du stade Mohammed V: l'année 2017 sera sans doute marquée d'une pierre blanche chez les supporters marocains, tout particulièrement ceux du Wydad de Casablanca. Le club bidaoui qui a dominé l'équipe la plus titrée en Afrique, "Al Ahly" du Caire, pour remporter son deuxième titre de la Ligue de Champions africaine. © Copyright :DR
Casablanca peut être considérée comme la capitale du football. La métropole du Royaume a abrité en peu de temps, beaucoup de manifestations sportives continentales. De la finale de la Champions league africaine, remportée par le Wydad de Casablanca, à la candidature marocaine pour le Mondial 2026 officiellement lancée à partir la ville blanche, en passant par le CHAN 2018 et l’Assemblée générale de la CAF, la ville blanche est devenue sans conteste le poumon footballistique de l’Afrique.
Le Maroc élargit de plus en plus sa présence en Afrique à travers des conventions et partenariats avec les différentes fédérations africaines. Tout a commencé un jour du mois de juillet dernier, quand le royaume a abrité le premier Symposium de la Confédération africaine de football new look, visant à développer la vision du football africain.

Casablanca, capitale footballistique du continent

Quelques mois plus tard, le Maroc s’est vu attribuer l’organisation du CHAN en raison de retards dans l’organisation au Kenya. Casablanca a été choisi pour accueillir la cérémonie d'ouverture, les matchs du groupe A (celui du Maroc), mais aussi la finale de la compétition continentale. Et ce, en raison de la qualité de ses infrastructures et de la culture footballistique répandue dans tous les coins de la ville. De plus, les supporters casablancais sont connus pour leur engouement et leur soutien inconditionnel vis-à-vis de leurs clubs locaux, mais aussi des équipes nationales marocaines.

Et ce n’est pas tout ! Le club du Wydad de Casablanca a remporté cette année de la Ligue des champions d'Afrique pour la deuxième fois de son histoire, comme le Raja, soit le 4e pour Casablanca, la ville du foot marocain, sans conteste.

Le CHAN, un premier pas vers le Mondial 2026?
 
En attendant, peut-être, la CAN 2019, le CHAN 2018 est une occasion de revenir au sommet, et confirmer que le football marocain va mieux… beaucoup mieux. Après la qualification des Lions pour le Mondial 2018, les locaux ont remporté, haut la main (4-0 contre le Nigéria), le championnat d'Afrique des nations. L’attaquant des Lions de l’Atlas, Ayoub El Kaabi, a même  battu le record de buts de la compétition avec au compteur 8 buts. La finale d’hier est un couronnement de plusieurs années de développement et de mise à niveau du football marocain.

Par ailleurs, le CHAN organisé au Maroc pour sa 5e édition est le plus réussi jusqu’à présent. Tous les observateurs en témoignent. Le royaume a réussi l’organisation d'une compétition qui exige des infrastructures, des hôtels, des stades et des hôpitaux de haut niveau. Tout cela  fait que cette ce championnat d'Afrique est «attractif et remarqué à l'échelle mondiale.  Le Maroc n’a plus à démontrer l’étendue de ses capacités organisationnelles ni à forcer sur ses aptitudes pour convaincre de sa capacité à servir le football africain dans les meilleures conditions.

La preuve, la Confédération africaine de football (CAF) organisera prochainement une autre manifestation continentale au Maroc. Il s'agit du symposium sur le football féminin,  qui se tiendra les 2 et 3 mars à Marrakech, et sera présidé du côté marocain par la présidente de la commission du football féminin à la FRMF et vice-présidente du Comité international olympique (CIO), Nawal El Moutawakel, native de...Casablanca.
 
 L’Afrique fait confiance à l’Afrique

La première Assemblée générale ordinaire de la Confédération africaine de football, depuis l’élection d’Ahmad Ahmad à la sa tête, s’est tenue à Casablanca. Plusieurs décisions ont été prises dans la perspective de développer le ballon rond africain. Aux côtés d’Ahmad, cette 40e AGO a été marquée par la présence du président de la FIFA, Gianni Infantino, Ce dernier était attendu impatiemment au Maroc après avoir exprimé son soutien au dossier américain du Mondial 2026 lors d’une conférence à Dubai.

La presse marocaine l’a pris au mot pour lui rappeler que les directives de la FIFA obligent les officiels à ne pas louer les mérites de telle ou telle candidature. Le patron de la FIFA s’est ressaisi et a déclaré: «J’apprécie aussi la candidature marocaine.»

Cependant, les fédérations africaines  ont uni leurs efforts pour un soutien franc et massif de la candidature marocaine. Le président de la CAF s’est exprimé sur ce sujet: «L’Afrique se place logiquement du côté du Maroc».

«L’Afrique fait confiance à l’Afrique» est la leçon à retenir après ce mois exceptionnel pour la capitale économique du Royaume. L’Afrique a bel et bien gagné en s’unissant sur un même projet, celui du développement du football africain. Et Casablanca est son nouveau sanctuaire...

 

Par Aymane Kadiri Alaoui
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Maroc-Algérie: que des points communs!

Foot Jeux olympiques
Foot Jeux olympiques

Le Maroc entame sa course vers les JO de Tokyo

Foot Tunisie-Maroc
Foot Tunisie-Maroc

Après la bagarre, les excuses de la Tunisie


1 commentaires /

  • rr
    Le 07 Feb. 2018 à 15h12
    Le Raja a 3 LDC !
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

L'enfer du décor. Talib et le DHJ: ces dirigeants ingrats!

Un Français Ballon d'Or, et puis quoi encore?

Kiosque

Le DHJ repasse l'examen de la S.A

Le basket marocain à la dérive

Statu quo inquiétant au Wydad

Le Mondial 2030 divise en Espagne

Des à-côtés de Maroc-Cameroun

Le Maroc va à la CAN 2019

Les ambitions de Bounou deviennent réalité

Le foot anglais abat les barrières sexuelles

Le plan B de Naciri pour imposer Benzarti

Qui succédera au Raja de Casablanca?