Formulaire de recherche

La Cour des comptes audite les fédérations

ahizoune lekjaa

© Copyright : DR

Posté le 07/03/2017 à 23h33 par Ismail El Fassi (Mise à jour le 08/03/2017 à 10h09)

Kiosque360. Non-respect des clauses des contrats, manque de suivi, non-rationalisation de l’octroi des primes… la Cour des comptes a relevé plusieurs irrégularités dans les contrats liant le ministère de la Jeunesse et des sports aux différentes fédérations.

Les contrats programmes liant le ministère de la Jeunesse et des sports à plusieurs fédérations souffrent de plusieurs irrégularités relevées par la Cour des comptes, rapporte le quotidien Assabah du 8 mars. Il en ressort que l’exécution de 70 % des contrats signés entre les deux parties ne respecte pas les objectifs assignés au départ. Le quotidien Assabah en donne pour cause le manque de classification des fédérations selon le niveau du sport pratiqué. Il en résulte que certaines fédérations n’organisent pas des activités régulières le long de l’année et d’autres n’ont aucune représentativité régionale. Pourtant, ces fédérations perçoivent des primes très conséquentes.

Assabah indique que certaines fédérations ont touché cinq fois plus d’argent que certaines fédérations dont les athlètes ont préparé et participé aux Jeux olympiques.  Les juges de la Cour des comptes ont conclu après plusieurs investigations que les objectifs assignés à certaines fédérations n’ont pas été respectés. C’est le cas de l’élargissement promis de la base des pratiquants d’une discipline sportive.

Les conclusions de la Cour, présidée par Driss Jettou, concernant les contrats programmes des fédérations qui ont profité des subventions entre 2009 et 2014. Pour approfondir ses investigations, la Cour a demandé au ministère de la Jeunesse et des sports de lui fournir toutes les pièces et les documents concernant les montants des primes touchées par les différentes fédérations, surtout que le département de tutelle bénéficie d’une manne annuelle de 180 MDH, en plus de son budget de fonctionnement.

Posté le 07/03/2017 à 23h33 Par Ismail El Fassi