Filinfo

Foot

La presse internationale détruit la Mannschaft

© Copyright : DR
L'Allemagne, championne du monde en titre, s'est inclinée mercredi face à la Corée du Sud (2-0) et se retrouve éliminée du Mondial 2018 dès le premier tour. Un tremblement de terre qui a durement fait réagir la presse internationale.
A
A

Auf Wiedersehen la Mannschaft! Un tremblement de terre, un tonnerre et un naufrage. L'Allemagne, qui  n'avait jamais quitté la compétition avant les quarts depuis la Coupe du monde 1954, est éliminée au premier tour. Une catastrophe qui a fait réagir la presse internationale dans les quatre coins du globe et qui n' pas épargné personne.

"Le naufrage allemand" a titré le quotidien, Frankfurter Allgemeine Zeitung, pour évoquer cette humiliation et la sortie prématurée des hommes de Joachim Löw.

jcrop-preview
Le Tagesspiegel de Berlin estime que c'est la fin d'une ère et le début d'une autre, "c'est la fin d'une époque pour la Mannschaft, une partie de ses joueurs et son coach Joachim Löw aussi". Même si aux dernières nouvelles Löw devrait rester en poste.

jcrop-preview
Le journal Die Welt a commenté, "c'est fini". Avant d'ajouter que c'est une honte historique pour l'Allemagne.
jcrop-preview
L’Équipe fait appel à l’Histoire et évoque "la bérézina", qui, par une extension de langage, est devenue synonyme de déroute.

jcrop-preview
Du côté de l'Espagne, le quotidien madrilène AS, a illustré sa Une par une image de la défaite et un commentaire disant "au revoir" à la Mannschaft.
jcrop-preview
Pour Mundo Deportivo, ​c’est "une défaite historique" pour l'Allemagne. Pour le média Catalan la Mannschaft a été touché par la malédiction du champion.
jcrop-preview
Sur son article, le quotidien anglais, The Times, parle du "jour où les Allemands ont disparu"  et évoque aussi la grande déception des supporters.
jcrop-preview
The Sun a choisi un mot allemand pour illustrer sa Une : "Schadenfreude". Un terme, qui décrit le fait de se réjouir du malheur des autres.
jcrop-preview
Enfin, la presse italienne s'est moqué du revers allemand. Corriere dello Sport a écrit l'un des commentaires plus drôles, "on se voit à la plage", pour rappeler que l’Italie n’est pas la seule équipe en vacances.

jcrop-preview

 
Par Aymane Kadiri Alaoui
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Bundesliga
Foot Bundesliga

Vidéo. Historique, il réussit un quintuplé à 20 ans

Foot Ligue des Nations
Foot Ligue des Nations

Pour Gary Lineker, la France est la nouvelle Allemagne

Foot Economie
Foot Economie

Combien a rapporté le Mondial à la Russie?


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

L'enfer du décor. Talib et le DHJ: ces dirigeants ingrats!

Un Français Ballon d'Or, et puis quoi encore?

Kiosque

Le plan B de Naciri pour imposer Benzarti

Qui succédera au Raja de Casablanca ?

HUSA-Raja, le choc du week-end

Neymar remonté contre la presse

La presse camerounaise sereine

Un week-end avec plusieurs finales

Naciri-Girard, place au duel juridique

Le Maroc n'a jamais battu le Cameroun

Dembélé, un mauvais locataire

Les coachs continuent à défiler au WAC