Filinfo

Foot

Le sport, arme du Maroc contre les séparatistes

© Copyright : DR
Kiosque360. En développant les infrastructures et la pratique du sport dans les provinces du sud, le Maroc a mis fin à des années de nuisances des séparatistes du Polisario et ses sponsors. Les détails.
A
A

En plus du terrain politique, les défaites du Polisario sur le plan sportif se suivent et se ressemblent. La première en date remonte à 2017, quand le Malgache Ahmad Ahmad a été élu à la tête de la CAF, et la carte entière du royaume a été exhibée pour la première fois lors de la réunion de l’instance africaine de football, rapporte Al Ahdath Al Maghribia du 6 novembre.

Depuis, c’est la débâcle dans les rangs du Polisario et son sponsor, l’Algérie, dont  les manœuvres dans les coulisses n’arrivent plus à parasiter le travail du Maroc pour organiser des événements sportifs majeurs dans les provinces du Sud.

A commencer par la Coupe d'Afrique des nations de Futsal qui aura lieu en 2020 à Laâyoune. Suivra ensuite le championnat d’Afrique de handball. Après une réunion qui s’est tenue vendredi 2 novembre à Abidjan, le Conseil de la Confédération africaine de handball (CAHB) a décidé d’organiser le prochain Championnat d’Afrique des nations de handball de 2022 au Maroc.

Ce vote a provoqué une crise entre la fédération algérienne de handball, dont le responsable a voté pour le Maroc, et son ministre de la Jeunesse et des sports, qui l’a accusé de ne pas respecter la ligne politique en ce qui concerne le dossier du Sahara marocain.

Pour rappel, l’Algérie avait boycotté la Coupe d’Afrique de handball organisée à Nador en 2015. En cause, l’Algérie refusait la participation du représentant du Maroc, le Wydad Smara, dans cette compétition.

Depuis, le Polisario et ses sponsors vont de surprise en surprise, puisque depuis trois ans la ville de Laâyoune célèbre l’anniversaire de la Marche Verte en organisant des matchs de gala en présence de grandes stars mondiales du football.

Cette année encore, les supporters pourront admirer les légendes de football comme les Brésiliens Ronaldinho, Cafu et Rivaldo, les Argentins Saviola et Ayala, l’Italien Zambrotta, les Colombiens Carlos Valderrama et René Higuita, les Espagnols et ex-joueurs de la Roja et du Real de Madrid, Helguera et Sanchis…

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Hommage
Foot Hommage

Les légendes du Barça au jubilé Ahmed Faras

Foot Match de Gala
Foot Match de Gala

Des anciennes du Barça encouragent le foot féminin à Laâyoune

Foot Match de Gala
Foot Match de Gala

Le match de gala à Laâyoune a tenu ses promesses


1 commentaires /

  • Oujdi
    Le 06 Nov. 2018 à 11h58
    Aux chiens galleux polizbel, si vous n'êtes pas heureux dans nos provinces du Sud, prenez un billet ALLÉ SANS RETOUR pour LA FOURNAISE DE TINDOUF point...la descendance KOULOUGHLIS vous accueillera avec du sable, des crotals, des scorpions et une misérable tente! Bienvenue à toutes ces anciennes gloires du ballon rond dans nos belles provinces du Sud.
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Khawa Khawa

Les femmes aux fourneaux, les cons à la radio

Et merde!

Par ici la baballe: on ne s’en foot plus!

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Violence aveugle

Kiosque

44 matchs avec les Lions de l'Atlas et s'en va

La CAF rouvre le dossier du scandale de Radès

Les acteurs du football national en conclave

De Ligt toujours dans le viseur du Barça

Nouvelle course d'obstacles pour El Guerrouj

Ce que coûtera le limogeage de Renard à la FRMF

L'Espérance mise sur Benzarti contre le WAC

L'OM va-t-il renvoyer ADil Rami?

Les coaches locaux diagnostiquent les Lions

Place au verdict sur le scandale de Radès