Filinfo

Foot

Les clubs de Botola ne peuvent plus recruter à volonté

© Copyright : DR
C’est un secret de polichinelle: plusieurs clubs de Botola sont endettés à cause des nombreux transferts qu’ils enregistrent à chaque mercato. Pour stopper l’hémorragie, la FRMF a décidé de prendre des mesures draconiennes à partir du prochain exercice.
A
A

La récente sanction infligée par la FIFA au Chabab Rif Al Hoceima (interdit de recrutement durant les trois prochains mercatos, ndlr) a poussé la fédération royale marocaine de football à se pencher sur la situation financière des clubs. Et le constat est alarmant: les dépenses des équipes marocaines explosent d’année en année et les revenus sont de plus en plus faibles. Et la principale raison de cette faillite est la gestion calamiteuse des mercatos.

À lire aussi: Le Chabab Rif d’Al Hoceima sanctionné par la FIFA

En effet, les clubs de Botola Pro 1 et Botola Pro 2 gaspillent plus d’argent qu’ils en ont pour acheter des joueurs et ce malgré les multiples rappels à l’ordre de la FRMF qui leur conseille la prudence et la gestion.

Mais face à l’indifférence des dirigeants des équipes marocaines, l’instance dirigeante du football national compte prendre des mesures draconiennes à partir de la saison 2020-2021.

Réuni ce lundi 13 janvier à Rabat, le comité directeur de la FRMF a décidé de fixer aux clubs un seuil financier déterminé en début de saison par la Commission mixte de supervision financière des clubs et la qualification des joueurs.

Pour les clubs qui dépasseraient ce seuil et souhaiteraient recruter plus de joueurs, ils devront présenter des garanties bancaires.

Dans le cas de la non-application par les clubs de D1 et de D2 de ses dispositions, ils ne pourront pas bénéficier de la subvention octroyée par la LNFP et la FRMF avec interdiction de recruter de nouveaux joueurs.

À lire aussi: Recruter ou payer les dettes, le dilemme du Raja

Par Le360sport
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous