Filinfo

Foot

Lions de l'Atlas. Hervé Renard-Issa Diop, la vérité

© Copyright : DR
Exclu360. L'international espoir français Issa Diop est l'objet d'un buzz concernant sa future nationalité sportive. Le capitaine du TFC a le choix entre le Maroc, le Sénégal et la France. Hervé Renard l'a contacté. Voici la vérité sur cette histoire.
A
A
Issa Diop et Hervé Renard se sont bien parlé au téléphone récemment. Le sélectionneur des Lions de l'Atlas a interrogé le jeune capitaine du Toulouse FC sur l'éventualité de le voir porter le maillot du Maroc à la prochaine Coupe du Monde. 

Né d'un père sénégalais et d'une mère d'origine marocaine, Issa Diop est éligible pour ces deux sélections. Né en France, il a aussi la possibilité de choisir les Bleus. D'ailleurs, depuis cinq ans il est régulièrement convoqué avec les équipes de jeunes de la France.

Toujours pas convoqué avec les A, il représente logiquement une possibilité pour les Lions, qu'ils soient de l'Atlas ou de la Terranga...

Issa Diop est, de l'avis de tous, un joueur à très fort potentiel, susceptible d'intégrer un grand club européen très prochainement. Il est donc fort logique que son profil intéresse toutes les sélections concernées.

C'est pourquoi un contact téléphonique a eu lieu entre Hervé Renard et Issa Diop. Échange au cours duquel Renard a signifié au joueur du Téfécé, que la porte des Lions de l'Atlas lui est ouverte.

Une source bien informée nous a révélé la genèse de ce contact. Interrogé de manière informelle par des journalistes sénégalais sur la possibilité de voir Issa Diop rejoindre la sélection d'Aliou Cissé ou celle de Didier Deschamps, un proche du joueur a alerté ses interlocuteurs sur une troisième possibilité: le Maroc! Et c'est parti pour le buzz... qui arrive jusqu'à Hervé Renard.

Alors qu'en pense l'intéressé? Capitaine d'un club de Ligue 1 à 21 ans, Issa Diop a l'avenir devant lui. Surtout, il n'est pas pressé.
Conscient de son potentiel il s'est fixé comme objectif d'intégrer la prestigieuse sélection française, championne du monde il y a 20 ans.
Peut-être qu'Issa a vu, sans les comprendre, des images qui l'ont marqué. Au-delà de ça, il est né à Toulouse, y a toujours joué et gravit les échelons jusqu'à l'équipe première. Et il est international espoir français, l'antichambre des A.

Et puis il ne connaît pas le Maroc, un peu mieux le Sénégal... Il n'y a donc aucune raison pour lui, aujourd'hui, de rejoindre l'une ou l'autre sélection. Fin de l'histoire... pour l'instant.

Par David Astorga
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Vidéo. Les Lions sereins avant le choc contre les Éléphants

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Belhanda et Ziyech présents face à la Côte d'Ivoire?

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Vidéo. Boussoufa redoute la Côte d'Ivoire


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Violence aveugle

Kiosque

La corruption gangrène le foot camerounais

Renard «espionne» les éléphants

Infantino lâche Ahmad Ahmad

Le harcèlement éclabousse la CAN

Majorque n’a pas oublié Badou Zaki

Les Marocains conjurent le sort du 1er match

Trop d’adrénaline chez les Pharaons?

Le Mondial féminin a mal à la VAR

La FIFA, c'est la Banque mondiale du foot

Trop chère CAN 2019