Filinfo

Foot

Maroc 2026: Moulay Hafid Elalamy veut aménager des hôtels flottants

Moulay Hafid El Alamy, ministre marocain de l'Industrie, du Commerce, de l'Investissement et de l'Économie numérique © Copyright : DR
Le Comité de candidature Maroc 2026 a tenu hier un point de presse à Casablanca. Le président, Moulay Hafid Elalamy, a déclaré que le royaume peut s'appuyer sur sa position stratégique entre l'océan atlantique et la Méditerranée pour aménager des hôtels flottants.
A
A
La campagne de candidature du Maroc pour l'organisation du Mondial 2026 a officiellement démarré hier. Le comité de candidature, présidé par Moulay Hafid Elalamy, a tenu un point de presse ce mardi à Casablanca.

Elalamy a évoqué plusieurs points importants tels l'avancement du dossier marocain, les stades et la capacité hôtelière du royaume. Le ministre de l'Industrie, du Commerce, de l'Investissement et de l'Économie numérique s'est montré tout aussi ambitieux qu'inventif en déclarant que le Maroc peut titrer profit de sa position stratégique, entre l'Océan Atlantique et la Méditerranée pour aménager des hôtels flottants.

 

Par Mehdi Khalil
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Mondial 2026
Foot Mondial 2026

Comment Infantino a flingué Maroc 2026

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

La Toile fustige l’hypocrisie d’Al-Sheikh

Foot Mondial 2026
Foot Mondial 2026

Vidéo. Trump veut changer le nom du football


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Violence aveugle

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Azarou dans le rouge avec Lasarti

Redouane Jiyed, un habitué du derby

Primes aux athlètes contre obligation de résultats

Pourquoi le PSG n'y arrive plus

L'argent du sport fait polémique

Donor ouvrira pour le Wydad

Le derby casablancais attire du beau monde

Deux Africains en lice pour le Ballon d’or

La politisation du derby inquiète

Les litiges, ce n’est plus l’affaire de la FRMF