Formulaire de recherche

Mondial 2018: le Gabon sanctionné après une erreur fatale du SG de la FEGAFOOT

gabon

© Copyright : DR

Posté le 15/09/2017 à 12h12 par Le360 (avec AFP)

Le Gabon a enfreint le règlement en alignant Mario Lemina lors de la réception de la Côte d’Ivoire, le 2 septembre 2017, alors qu’il était suspendu pour accumulation de cartons jaunes.

Le Gabon n’a plus besoin de pleurer sur sa déconfiture à domicile face à l’équipe de la Côte d’Ivoire (0-3). Puisque dans tous les cas, il aurait perdu le match sur tapis vert. Le résultat acquis par les Ivoiriens a en effet été annulé. Et c’est finalement par sanction que les Eléphants de la Côte d’Ivoire ont été déclarés vainqueurs.

Et pour cause: les panthères du Gabon ont joué le match de Libreville avec un élément honni. Mario Lemina était en effet sous le coup d’une suspension pour cumul de cartons jaunes lors de précédentes rencontres. Le milieu de terrain de Southampton en Angleterre, a été averti en novembre 2015, à Libreville (37e), lors de la qualification du Gabon lors du précédent tour éliminatoire du Mondial 2018 face au Mozambique (1-0, 4-3 tab).

Il a reçu un autre carton jaune au cours du match opposant le Gabon au Mali, en novembre 2016, à Bamako (0-0). C’était lors de la deuxième journée du dernier tour des qualifications au Mondial de Russie 2018.

Selon le règlement de la FIFA, pour avoir aligné un joueur suspendu, le Gabon doit s’acquitter d’une amende 6 000 francs suisses, soit 5 750 euros (3,77 millions FCFA), avant d’affronter le Maroc, en octobre prochain.

Si l’amende n’est pas véritablement salée pour les autorités gabonaises, cette inobservance aurait pu être très mal perçue par le public gabonais si les Panthères avaient vaincu les Eléphants à domicile. Mais à l’avenir, il faudrait être plus vigilant puisque des joueurs comme Merlin Abdoulaye Tandjigora sont dans l’œil de la FIFA.

Selon toute vraisemblance, la FIFA a averti par courrier la Fédération gabonaise de football (FEGAFOOT), de ne pas aligner Mario Lemina à Libreville le 2 septembre prochain, au risque de perdre la partie sur tapis vert. Mais le secrétaire général de la FEGAFOOT n’aurait pas fait circuler l’information. 

Ce n'est pas la première fois qu'un tel incident se produit en éliminatoires de la Coupe du Monde, zone Afrique. En 2010, dans le groupe qui comptait le Maroc, le Cameroun, le Togo et le Gabon, les Togolais ont alligné un joueur suspendu et écopé de la même sanction. la FRMF avait beau déposer une reserve contre ce même joueur auprès de la FIFA, voire au Tribunal arbitral du sport(TAS), mais les deux instances l'ont rejetée.

Posté le 15/09/2017 à 12h12 Par Le360 (avec AFP)