Filinfo

Foot

Mondial 2018: le Maroc, la deuxième équipe la plus chère derrière le Sénégal en Afrique

© Copyright : DR
Parmi les équipes qualifiées pour le Mondial russe, le Maroc a une valeur marchande très importante. D'après "Cuponation", les Lions de l'Atlas cumulent un montant total de 60 millions d'euros. Il s'agit de la deuxième sélection africaine la plus chère du Mondial derrière le Sénégal.
A
A

32 sélections vont disputer le Mondial russe à partir de juin 2018. Chaque équipe a sa valeur marchande. Selon une étude réalisée par la plateforme de bons plans Cuponation, la France est en tête des équipes les plus chères de la coupe du monde avec 468 millions d'euros. Le Panama est, en revanche, la sélection la moins chère avec une valeur de 4,8 millions d'euros seulement.

Les Lions de l'Atlas occupent la deuxième place du classement des équipes africaines qualifiées pour le Mondial 2018. Le Sénégal domine le classement du continent avec 81 millions d'euros, suivi par la sélection nationale qui vaut 60 millions d'euros.jcrop-preview
Les joueurs les plus chères de l'équipe sont évidemment Mehdi Benatia et Hakim Ziyech, qui valent 15 millions d'euros chacun. Le total de tous les deux représente donc la moitié de la valeur du onze national.

Cette étude prouve que les équipes les plus chères ne sont pas forcément les meilleures. A titre d'exemple, les Bleus sont les plus chers mais ils occupent la 9ème place du classement FIFA.

Par Hajar Toufik
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Tunisie-Maroc
Foot Tunisie-Maroc

Après la bagarre, les excuses de la Tunisie

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Vidéo. Le Maroc favori de la CAN, selon Aguirre

Foot Tunisie-Maroc
Foot Tunisie-Maroc

Quelles notes pour les Lions en Tunisie?


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

L'enfer du décor. Talib et le DHJ: ces dirigeants ingrats!

Un Français Ballon d'Or, et puis quoi encore?

Kiosque

Le DHJ repasse l'examen de la S.A

Le basket marocain à la dérive

Statu quo inquiétant au Wydad

Le Mondial 2030 divise en Espagne

Des à-côtés de Maroc-Cameroun

Le Maroc va à la CAN 2019

Les ambitions de Bounou deviennent réalité

Le foot anglais abat les barrières sexuelles

Le plan B de Naciri pour imposer Benzarti

Qui succédera au Raja de Casablanca?