Filinfo

Foot

Queiroz dans le viseur de Lekjaâ?

© Copyright : DR
A en croire “Mercato365”, le sélectionneur de l'Iran serait dans le viseur de Fouzi Lekjaâ, histoire de compenser un hypothétique départ d’Hervé Renard.
A
A

À quoi joue Fouzi Lekjaâ? Après avoir boudé le déplacement des Lions de l'Atlas aux Comores, voilà que le président de la Fédération royale marocaine serait en train de prospecter du côté de l'Iran pour trouver un successeur potentiel à Hervé Renard. Suite à la dernière prestation de la sélection à Casablanca, le président de la FRMF aurait pris ombrage des choix du Français et des complaisances du staff vis à vis de certains joueurs.

Lire aussi: Voici pourquoi Lekjaâ a boudé les Lions

Quelques jours plus tard, un nom filtre dans un média étranger. C’est “Mercato365” qui évoque un remplaçant potentiel à Hervé Renard. Il s’agit de Carlos Queiroz, l’actuel sélectionneur de l’Iran qui a battu le Maroc au Mondial. Fouzi Lekjaâ garderait un œil sur la situation du coach portugais de 65 ans, pour prendre la place d’Hervé Renard au cas où. C'est bien connu, il n'y a pas de fumée sans feu. Si le mécontentement de Lekjaa et la rumeur Queiroz sont repris dans la presse c'est forcément dans un but bien précis. Mettre la pression sur le sélectionneur.

Mais le double champion d'Afrique n'a aucune raison de quitter le navire aujourd'hui. Après avoir récolté 4 points sur 6 possibles face à une solide et surprenante équipe comorienne, Hervé Renard et les Lions de l'Atlas sont en bonne voie pour se qualifier pour la CAN 2019. Le mois prochain un "big match" les attend à domicile contre le tenant du titre, le Cameroun. En cas de victoire ils prendront la première place du groupe avec un dernier match à jouer au Malawi (victoire 3-0 à l'aller). Autant dire que la qualification leur tendrait les bras.

Par ailleurs, Renard est sous contrat jusqu'en 2022. Si Lekjaâ veut s'en séparer il lui faudra débourser une somme colossale pour satisfaire ses désirs. Soutenu par ses joueurs, celui qui a qualifié le Maroc pour la Coupe du Monde 2018 après 20 ans de disette jouit d'une popularité intacte auprès des Marocains. Un écueil pour ses quelques détracteurs.

 

 

 

Par Le360sport
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Shaddy Oukhadda
Foot Shaddy Oukhadda

Un potentiel Lion de l’Atlas raté par la FRMF

Foot Lions de l'Atlas
Foot Lions de l'Atlas

Hervé Renard déçu d’une CAN 2019 hors du Maroc

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Pour Renard, le Maroc n'est pas favori en Égypte


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Le selfie jugé peu approprié de CR7

Shady Oukhadda joue pour l’Italie

Talbi Alami interpellé sur un fiasco sportif

Naciri veut-il accaparer la société du WAC?

La Premier league a sa Margaret Thatcher

Le Basketball sans bureau fédéral

La FRMF prépare la logistique de la CAN

Rien que des chocs en Botola ce mercredi

La mue du Real Madrid se prépare

Hervé Renard parle de la CAN 2019