Formulaire de recherche

Raja: Boudrika rattrapé par les affaires

Boudrika

© Copyright : DR

Posté le 18/05/2017 à 23h04 par Ismail El Fassi

Kiosque360. Quatre ans après la Coupe du monde des clubs, des adhérents du Raja comptent déposer une plainte pour demander des comptes à l’ancien président Mohamed Boudrika, qui aurait dilapidé une partie de la prime de qualification en finale.

A en croire l’édition du 19 mai du quotidien Al Massae, un groupe d’adhérents du Raja peaufinerait les dernières démarches pour porter plainte contre Boudrika pour dilapidation de deniers publics. On rembobine. Finaliste de la coupe du monde des clubs en 2013, le Raja avait touché une prime de 4 millions de dollars. Une somme que Boudrika avait virée directement sur son compte personnel, selon les plaignants. Or, quand ce montant a été reversé, le 16 janvier, dans le compte du club, ce dernier a été crédité de moins de 33 MDH au lieu de près de 40 MDH.

Al Massae rappelle qu’une première plainte a déjà été déposée auprès du tribunal de première instance de Casablanca qui s’était dessaisi du dossier. Dès que l’argent est arrivé sur le compte du club, Boudrika s’est lancé dans une série de retraits pour restituer l’argent qu’il avait avancé. Ainsi, il a reçu du club 5 chèques pour un montant total de 900.000 DH qui constituent les sommes qu’il a déboursées à titre des primes de signature aux joueurs Zakaria El Hachimi (100.000 DH), Viviane Mabidi (240.000 DH), ainsi qu’Ismaël Koucham et Mohcine Yajour (1,2 MDH).

Le quotidien indique l’ancien président du Raja a également reçu la somme de 1,5 MDH qu’il a déboursé au profit de Merouane Zemama, Adil Karouchi et Issam Erraki. On apprend également que l’ancien directeur technique du club, Hassan Hormat Allah, a empoché 800.000 DH d’indemnité de départ. Par ailleurs, Al Massae indique que Boudrika a perçu plusieurs montants du club en janvier 2014. Il s’agit notamment de 110.000 DH qu’il a avancé de ses deniers propres, pour couvrir les frais de fonctionnement des espoirs du Raja, sans oublier les salaires d’octobre et novembre 2013. Enfin, Boudrika a avancé, selon Al Massae, 170.000 DH à titre de salaires de techniciens et encadrants des espoirs du club, sans oublier la somme de 700.000 DH pour payer les frais du stage d’entrainement et d’hébergement de ces joueurs.

Posté le 18/05/2017 à 23h04 Par Ismail El Fassi