Filinfo

Foot

Raja-WAC: huit supporters devant le tribunal de première instance

© Copyright : dr
Huit supporters interpellés le 11 février lors du derby bidaoui ont comparu devant le tribunal de première instance de Casablanca, ce lundi.
A
A

Huit personnes présumées responsables d’actes de violences lors du 123e derby bidaoui le 11 février ont comparu devant le tribunal de première instance de Casablanca.


Quatre supporters sont en état d’arrestation et quatre autres comparaissent en liberté provisoire. Ils sont accusés de violence volontaire, dégradations de biens publics et d'injures à l'adresse des forces de l'ordre.

Le tribunal a décidé de renvoyer l'affaire à une autre audience, prévue la semaine prochaine, afin de permettre à la défense de se préparer. 

Par Kebir Bhyer
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Mercato
Foot Mercato

Mercato: Obbadi, du Raja à la troisième division française

Foot Mercato
Foot Mercato

Metouali ne rejoindra pas finalement le Raja

Foot tribunal
Foot tribunal

Un "blocage" empêche le Tribunal marocain du sport de voir le jour


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Ceci n’est pas un reportage

Félonie saoudienne

P’tit-pont: Souvenirs, souvenirs...

Corner. Task Force, tu ne tueras point!

Ce n’était pourtant qu’un match de foot

P’tit-pont. Mondial: le bonheur des quarts

Maroc 2026: le spot de la honte!

Hors jeu. Foot, c’est la guerre!

Soyons réalistes, demandons un miracle!

Hors jeu. Infantino, ce doux dictateur

Kiosque

ça se complique pour les Lions de l'Atlas

Amrabat: le bon réflexe du docteur El Hifti

Les fans marocains en force en Russie

Le Barça piqué au vif par le Niet de Grizou

Le Mondial sur beIN, c'est gratuit!

Maroc-Iran: avantage aux lions de l’Atlas

Le Maroc doit, enfin, gagner son 1er match

Turki Al-Sheikh s'est "trumpé" de frère

L'Iran, cet écueil devant les Lions

Premier Mondial pour la bande à Benatia