Filinfo

Foot

Rétro 2018: ils nous ont quittés cette année

© Copyright : DR
L’année 2018 a vu la disparition de plusieurs figures de la scène sportive marocaine. Nous avons retenu quelques-unes qui ont laissé une empreinte indélébile.
A
A

Mustapha Madih

Grande figure du football national durant les 20 dernières années, l’ancien entraîneur de l’AS FAR, du Hassania d’Agadir et des sélections nationales olympique et U17, Mustapha Madih a tiré sa révérence le 4 novembre dernier à l’âge de 62 ans, après un long combat avec la maladie.

Durant sa carrière, Madih a remporté deux championnats et deux coupes du trône avec l’AS FAR et l’OCK.

Henri Michel

Décédé le 24 avril, Henri Michel a marqué l’histoire du football marocain par ses exploits en club et en sélection. Pour les Marocains, le Français représentait l’homme qui a mené les Lions de l’Atlas lors de la Coupe du monde 1998 en France.

Après avoir quitté la sélection, il revient au Maroc quelques années plus tard pour prendre les commandes du Raja. C’est avec les Verts qu’il a vécu ses meilleures années, en décrochant la Coupe de la CAF en 2003 et le championnat un an après.

Rachid El Boussairi

Figure emblématique du Raja, Rachid El Boussairi est décédé le 21 décembre dernier à la suite d’une longue maladie. Le défunt a accompagné les présidents du club depuis 30 ans. Il occupait le poste de conseiller.

Ilie Balaci

Le légendaire entraîneur roumain Ilie Balaci nous a également quitté cette année à l’âge de 62 ans. Il a entraîné l’Olympique de Casablanca de 1992 à 1994. Période durant laquelle le club casablancais a gagné la Coupe Arabe des vainqueurs de coupes, le championnat et la Coupe du trône. Plus tard, en 2011, Ilie Balaci prend les commandes du Raja durant une saison.

Lahcen Akhmis

Le 6 juillet dernier, le joueur de la Renaissance Sportive de Berkane est mort dans un accident de la route à proximité de Nador, alors qu’il se dirigeait vers Al Hoceima. En fin de contrat avec la RSB, il devait s’engager avec le club rifain, mais le destin en a décidé autrement.

Houmane

Cette année, le football marocain a perdu une de ses légendes. Il s’agit de Mohamed Jarir, plus connu sous le nom de Houmane. Le défunt a tiré sa révérence aux Etats-Unis. Il est le premier buteur de l’histoire du football marocain en Coupe du monde, face à l’Allemagne en 1970. Rajaoui, Houmane restera fidèle aux couleurs des Verts tout au long de carrière. Il compte à son palmarès une Coupe du trône remportée en 1974.

Abdelaltif El Aski

Il était l’un des plus grands gestionnaires du Raja. Abdelaltif El Aski est décédé le 27 novembre 2018 des suites d’une longue maladie à l’âge de 78 ans. Durant près de 35 ans, il occupait le poste de vice-président à maintes reprises, ainsi que d’autres responsabilités au sein des différents comités. 

 

Par Hajar Toufik
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Décès
Foot Décès

Décès de deux supporters après Raja-HUSA

Foot Décès
Foot Décès

Vidéo. Le football africain de nouveau endeuillé

Foot Décès
Foot Décès

Emiliano Sala: que dit le premier rapport d'enquête?


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Violence aveugle

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Le Raja rationalise ses dépenses

Le Barça veut traire les supporters anglais

Les Camerounais traitent Ahmad de "corrompu"

L'affaire Karnass crée de nouveaux remous

Pas de Mondial ibéro-marocain, dit l’UEFA

Le PSG rend la vie difficile à Rabiot

Baptême de feu olympique pour les U23

Où vont les milliards du football marocain?

Place aux quarts des coupes africaines

Zidane rouvre le dossier Sadio Mané