Formulaire de recherche

Tanger: la tension monte entre le PJD et les sportifs

Ittihad de Tanger

© Copyright : DR

Posté le 15/02/2017 à 23h06 par Fayçal Ismaili

Kiosque360. Les élus du PJD de la ville de Tanger ont réduit les primes destinées aux clubs sportifs de 30% dans le meilleur des cas. Une décision qui a fait monter la tension entre les dirigeants sportifs et le conseil de la ville.

La tension monte entre les clubs tangérois et le Conseil de la ville présidé par le PJD. Dans son édition du 16 février, le quotidien arabophone Assabah a consacré toute une page pour parler de ce sujet qui irrite les clubs. A l’origine du problème, c’est l’adoption, lors de la dernière session du Conseil de la ville, des primes qui seront accordées aux clubs tangérois.

A leur grande surprise, les dirigeants ont vu les primes fondre entre 30 et 50% selon la section. Les dirigeants de l’Ittihad de Tanger, section football, qui ont reçu 2,25 millions de dirhams, dénoncent cette décision, d’autant plus que le club est engagé sur le niveau continental cette saison. Le club de football souffre aussi de plusieurs problèmes financiers et attendait cette enveloppe avec impatience, selon le quotidien.

Les sections basketball et handball ont elles aussi été concernées par ces coupes budgétaires. Les dirigeants du basket ont obtenus 900.000 dirhams et ceux du handball 1 millions de dirhams.

Du côté des élus, l’on justifie cette décision par la situation financière héritée. Ils expliquent que la ville est endettée et qu’elle devra aussi s’acquitter des jugements prononcés par les tribunaux, notamment dans le cadre de la spoliation foncière. Le Conseil de la ville explique aussi que le nombre des clubs a beaucoup augmenté cette année pour atteindre plus de 80 répartis sur plusieurs sports.

De leur côté, les dirigeants doutent aussi de la façon avec laquelle l’enveloppe des primes a été partagée entre les clubs. Selon le quotidien, la réglementation n’a pas été respectée à la lettre et des clubs qui ne devraient rien toucher ont finalement reçu leurs primes. Les dirigeants du football tangérois ont estimé que les élus du PJD sont des incultes d’un point de vue sportif et qu’ils n’ont aucune connaissance de ce que ce sport représente pour la jeunesse de la ville. La ligue de football dans la région du nord a elle aussi pris part au débat. Selon cette instance, c’est une décision qui n’a aucun sens et qui handicape le plus les clubs évaluant dans les divisions inférieurs. 

Posté le 15/02/2017 à 23h06 Par Fayçal Ismaili