Filinfo

Foot

Vidéo. Maroc-Tunisie: Sofyan Amrabat, la belle découverte

La belle découverte du match amical face à la Tunisie était, sans nul doute, le cadet de Noureddine Amrabat. Convoqué pour la première fois en équipe nationale, et aussitôt titularisé, le joueur de 20 ans a dévoilé son talent au grand jour. Portrait.

Tous les supporters qui ont manqué le match de l’équipe nationale A’ face à la Palestine au mois de novembre dernier ont eu l’occasion de voir évoluer Sofyan Amrabat face à la Tunisie mardi dernier. Disponible pour ses coéquipiers, le cadet de Noureddine Amrabat, a fait une très bonne impression. Acclamé par les supporters au moment de quitter la pelouse, Sofyan a démontré que le talent dans sa famille était génétique.

Imposant physiquement, il a survolé le milieu de terrain aux côté de Fayçal Fajr et M’bark Boussoufa. Les 3 joueurs ont formé un trio infernal pour les Tunisiens qui ont souffert d’un pressing étouffant. À 20 ans seulement, le milieu de terrain du FC Utrecht a gagné beaucoup de points en ne perdant pas de ballon, et en essayant perpétuellement d’aller vers l’avant, au lieu de se contenter de quelques passes latérales sans prendre de risque.

Amrabat brille cette saison en Eredivisie. Lors de sa convocation en équipe nationale A’ pour affronter la Palestine au mois de novembre dernier, il avait déjà fait forte impression en s’imposant comme l’homme du match d’un piètre 0-0. Pour sa confirmation, le jeune joueur n’a pas tremblé. Confiant en jambes, sa taille lui permet de gagner beaucoup de duels aériens, et son aisance balle au pied fait beaucoup de bien à la charnière centrale qui était composée de Saïss et El Yamiq, qui faisaient confiance en leur milieu de terrain, en lui transmettant le ballon dans les pieds.

Une confiance justifiée, car le joueur n'a perdu que quelques rares ballons, en contrepartie d’une performance défensive respectable pour un début en équipe nationale, surtout dans une zone si sensible et importante dans le système de jeu de Hervé Renard, qui se base essentiellement sur la performance du milieu de terrain.

Par Nassim Elkerf
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Lions de l'Atlas
Foot Lions de l'Atlas

Le Maroc obligé de gagner la CAN 2019?

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Vidéo. Un sorcier blanc voit la CAN au Maroc

Foot CAF Awards
Foot CAF Awards

Un Marocain meilleur africain de l'année?


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Détournement de fonds à la fédé de basket?

Trop chers footballeurs

Vers la fin du conflit Garrido-Safri?

Qui pour remplacer Fakhir?

La vraie-fausse CAN 2019 au Congo

Peur sur Madrid avec la Copa Libertadores

CAN 2019 ou l’étrange silence du Maroc

Le Raja peut-il se passer de Garrido?

Sans Fakhir, l’AS FAR défie le WAC

Fellaini jaloux des cheveux de Guendouzi?