Filinfo

Foot

Vidéos. Portrait: Achraf Hakimi, une première en grandes pompes

Achraf Hakimi a fait des débuts remarqués, vendredi voir, lors du match Maroc-Mali (victoire 6-0 des Lions de l’Atlas). Mais qui est ce jeune joueur qui a marqué les esprits en une seule apparition?

Achraf Hakimi a fait son baptême chez les Lions de l’Atlas ce vendredi lors du match Maroc-Mali qui compte pour les éliminatoires de la Coupe du Monde 2018 (victoire des Rouges et Verts (6-0)). Le jeune prodige de la sélection est un joueur d’avenir et un des meilleures pioches de la direction technique nationale qui a flairé son potentiel très tôt. Mais qui est ce brillant latéral?

Né le 4 novembre 1998, Achraf Hakimi passe peu de temps au centre de formation d’Ofigevi avant de rejoindre le Real Madrid et sa Castille en 2006 et depuis il ne l’a plus quitté. Il a connu différentes catégories du club Merengue et a grandi entouré de jeunes comme Luca Zidane. Il va exploser en 2016, avec les U19 du Real qui ont fait un bon parcours en Youth League en arrivant jusqu’en demi-finale (défaite face au PSG).

Au Maroc, il a connu les U17 et les U20 avant de jouer dans la cour des Grands. Il est convoqué pour la toute première fois le 11 octobre 2016, pour un match amical opposant les Lions au Canada. Mais sa première cap arrive le 1er septembre lors du match Maroc-Mali. Latéral (ou ailier) droit de formation, Hervé Renard le positionne à gauche. Hakimi a alors la rude tâche de combler le vide laissé par le brillant Hamza Mendyl (blessé). Il ne démérite pas et montre ses qualités offensives en marquant un but de grande classe. Début idéal pour le jeune Lion.

Il ne s’est pas laissé impressionner pour ses débuts. Très peu de déchets, bonne entente avec la charnière centrale tout particulièrement avec Karim El Ahmadi et grand altruisme.

Au Real, les choses sont un peu plus compliquées. Le joueur qui a pourtant du potentiel est rayé (comme de nombreux joueurs de talents passé par le Real) par une concurrence accrue. Il ne peut tenir tête au taulier Dani Carvajal qui est titulaire indiscutable au poste de latéral droit. Et quand l’international espagnol n’était pas disponible lors de la saison 2016-2017 par exemple, il y’a toujours eu une autre option à l’image du Brésilien Danilo.

Alors que le mercato estival vient tout juste de se clore (ce vendredi à minuit, heure espagnol), le joueur aurait pu changer de cap, des clubs tels que le Deportivo Alavès étaient à l’affût mais il a été retenu par l’entraineur Zinédine Zidane. Celui-ci n’a pas voulu le laisser filer et lui a offert des garanties.

Le joueur a été promu en équipe première pour la saison 2017-2018 et a démarré de manière idéale avec le Real lors d’un match qui a opposé les Merengues à la Fiorentina (2-2), le 24 août. Le joueur a délivré une bonne performance. Cette saison il deviendra le premier joueur marocain à jouer pour le Real. De belles choses attendent sûrement Achraf Hakimi.

 

Par Oumeïma Er-rafay
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Mercato
Foot Mercato

Info360. Pourquoi Allegri a refusé le Real Madrid

Foot Mondial 2030
Foot Mondial 2030

Mondial 2030. Voici l'offre du Roi Mohammed VI à Abdelaziz Bouteflika

Foot Russie 2018
Foot Russie 2018

Les Lions suscitent la compassion des stars du ballon rond


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Félonie saoudienne

P’tit-pont: Souvenirs, souvenirs...

Corner. Task Force, tu ne tueras point!

Ce n’était pourtant qu’un match de foot

P’tit-pont. Mondial: le bonheur des quarts

Maroc 2026: le spot de la honte!

Hors jeu. Foot, c’est la guerre!

Soyons réalistes, demandons un miracle!

Kiosque

Mondial maroco-algérien? El Khalfi évasif

L'autocritique et la confiance de Dirar

Le FC Bâle intéressé par Ahaddad

La barbichette porte-bonheur de CR7

Le Maroc a gagné une équipe d’avenir

Les lions ont stressé le président portugais

Ça se gate entre Benatia et Hadji

Lions de l'Atlas: autopsie d'une élimination

Mondial 2030: Le Maroc en solo?

120 millions de dirhams pour le Mondial russe