Filinfo

Marocains du monde

Al Mustapha Razine, le footballeur globe-trotter marocain

© Copyright : DR
L'attaquant Mustapha Razine a rejoint hier le club uruguayen "la Juventud de Las Piedras". Le joueur de 21 ans est le premier marocain à évoluer en Uruguay. Retour sur le parcours exceptionnel de Razine.
A
A
Depuis l'âge de dix ans, le footballeur marocain Al Mustapha Razine (21 ans) est animé d’une ambition qui l’a poussé à saisir toutes les opportunités et à accumuler diverses expériences susceptibles, selon lui, de l’aider à atteindre ses objectifs. Son rêve? Jouer un jour pour les "grands clubs de football".




Pour voir ce rêve se concrétiser, Razine s’est expatrié au bout du monde à un âge précoce, entamant, ainsi, un long périple qui l’a mené de Fnideq à Pékin en Chine, puis à Montevideo en Uruguay. 

Tout a commencé avec l’invitation d'un, établi à Pékin, à le rejoindre en Chine. Une fois installé dans l’Empire du milieu, le jeune footballeur rejoint un club local, le Zhanjiang Crazy Wolf (quatrième division), où il passe plusieurs années avant de s’engager avec la Casa de Portugal em Macau, un club de Macao qui évolue en deuxième division.

À la fin d’un match en décembre dernier, un agent sportif uruguayen approche le jeune joueur et lui propose de rejoindre la Juventud de Las Piedras, un club créé en 1935 et qui évolue en deuxième division du championnat uruguayen.


 Une fois l’accord conclu entre le footballeur marocain et le club uruguayen, Razine fait rapidement ses valises pour passer d’un bout à l’autre de la planète devenant ainsi le premier professionnel marocain à évoluer en Uruguay. 

Le sportif marocain espère s'ouvrir les portes d’un club de première division au Maroc ou à l'étranger.


 Dans une interview accordée à la MAP, Razine a souligné que l’intégration au sein de son nouveau club s’est opérée en douceur, sans entraves linguistiques ou sensation de dépaysement, et sans grandes difficultés en termes d’entraînement et de jeu pendant le mois de Ramadan.

Son agent étudierait une proposition d'un club espagnol, à l’instar de plusieurs joueurs marocains qui ont réussi à gravir les marches jusqu’à la première division ibérique, pour réaliser finalement ce rêve qu’il caresse depuis de longues années.

Par Le360 (avec MAP)
A
A

Tags /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Violence aveugle

Kiosque

La corruption gangrène le foot camerounais

Renard «espionne» les éléphants

Infantino lâche Ahmad Ahmad

Le harcèlement éclabousse la CAN

Majorque n’a pas oublié Badou Zaki

Les Marocains conjurent le sort du 1er match

Trop d’adrénaline chez les Pharaons?

Le Mondial féminin a mal à la VAR

La FIFA, c'est la Banque mondiale du foot

Trop chère CAN 2019