Filinfo

Marocains du monde

Amine Harit, c’est maintenant ou jamais!

© Copyright : DR
Amine Harit est confronté, ce soir en 8es de finale de la Ligue des Champions, à l'un des ogres de la compétition, Manchester City. Le Lion de l'Atlas, prouvera-t-il une bonne fois pour toute que les mauvais temps sont derrière lui?
A
A

Ce soir (21h00) à la Veltins Arena, le Schalke 04 d’Amine Harit est opposé à Manchester City en 8e de finale de la Ligue des Champions. Alors que les pronostics penchent fortement en faveur des Citizens, le Lion de l’Atlas doit se montrer sous son meilleur jour.

Une saison compliquée

Arrivé à Schalke à l’été 2017, après sa toute première saison chez les pros avec le FC Nantes, Harit n’a pas eu besoin de temps d’adaptation. Il a fini deuxième de la Bundesliga derrière le Bayern et a été élu meilleur jeune du championnat au mois de mai 2018. Mais après avoir été impliqué dans un accident mortel à Marrakech, le 29 juin, le milieu offensif a connu une sorte de descente aux enfers.

S’il commence la saison 2018-2019 dans la peau d’un titulaire, il perd sa place au fur et à mesure avant de se blesser à une cuisse. Il fait son retour début novembre et inscrit son premier but de la saison contre Nuremberg, le 24 novembre (5-2).

Mais il se blesse à nouveau (déchirure musculaire) fin décembre et la presse allemande évoque une addiction aux jeux de hasard et un manque de discipline. Il ne participe pas au stage hivernal de préparation du club de Gelsenkirchen en Espagne. Domenico Tedesco, son coach, fera même voter des joueurs pour déterminer s’il peut réintégrer le groupe. Ce sera oui.

Harit retrouve une place dans le onze de départ de Schalke, le 16 février, face à Fribourg. Une semaine plus tôt, il était entré en jeu pour la défaite (3-1) contre le Bayern Munich. Retrouvera-t-il sa forme d'antan ce soir face à City?

L’Europe à découvrir

L’Europe en club, Amine Harit ne l’a jamais connu avant cette saison. Pour l’instant, il n’a pas eu l’occasion de jouer un match dans son intégralité. Il est entré à la 84e minute du match aller contre Porto (1-1), a été titularisé face à Galatasaray (victoire 2-0) mais remplacé à la 56e. Puis il est entré à la 46e minute du match retour face à Porto (défaite 3-1) et contre le Lokomotiv Moscou (victoire 1-0), Harit a joué la dernière demi-heure.

L'Europe attend toujours de voir le meilleur d'Harit, lui qui a jadis été dans le viseur de clubs comme le Bayern, Naples ou encore le FC Barcelone. Le vieux continent n’est pas étranger à ce joueur qui a été sacré champion d’Europe avec les Bleuets U19 en 2016 (Aux côtés d’un certain Kylian Mbappé).

Fera-t-il la CAN 2019?

L’autre enjeu, c’est la CAN 2019. Car Harit pourrait bien vivre son tout premier tournoi africain cet été en Égypte (21 juin-19 juillet). Harit a déjà prouvé de belles choses lors du Mondial russe. Titularisé d’entrée face à l’Iran à Saint-Pétersbourg, il a été désigné homme du match par la FIFA malgré la terrible défaite des Lions (1-0). Il ne sera pas utilisé contre le Portugal ni face à l'Espagne. Mais comme en club, son avenir en sélection a été menacé. Cet automne pendant les éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations, Renard a dû s'en passer en raison de manquements à la discipline de groupe.

S’il brille en club, il aura sans doute l’occasion d’être de la partie aux pays des Pharaons. À condition aussi, de laisser ses erreurs de jeunesse derrière lui.

 

 

 

 

Par Oumeïma Er-rafay
A
A

Tags /


à lire aussi /

Marocains du monde Ligue des champions
Marocains du monde Ligue des champions

Le message de Ziyech après l'élimination

Marocains du monde Ligue des champions
Marocains du monde Ligue des champions

La toile s'enflamme pour la prestation de Ziyech

Marocains du monde Ligue des champions
Marocains du monde Ligue des champions

Hakim Ziyech, le héros malheureux


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Au nom du maire

Violence aveugle

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Ça chauffe avant WAC-EST

Agressions au stade Benjelloun

Retour au bon moment d'Ounajem

Le Real ne payera pas 18,4 millions d’euros

Ruée sur les billets Wydad-ES Tunis

Renforts et départs au Raja

Cinq Botolistes à la CAN d'Egypte

Sheffield United devant la justice?

Le DHJ saigné à blanc par la CAF

Le WAC au Mondial 2021 des clubs