Filinfo

Marocains du monde

Et si Taarabt revenait en Italie?

© Copyright : DR
En grande difficulté à Benfica, Adel Taarabt pourrait se relancer dans un club de Serie A lui aussi en grandes difficultés.
A
A

Adel Taarabt, sous contrat avec le Benfica Lisbonne, pourrait retrouver la Serie A dès cet hiver. La presse italienne, dont le Corriere Dello Sport, avance que le Lion de l’Atlas aurait trouvé un accord avec Frosinone.

Stefano Capozucca, le directeur sportif du club (passé par le Genoa) se trouvait lundi à Lisbonne pour négocier avec trois joueurs dont Taarabt. Le Marocain n’a pas joué le moindre match sous les couleurs de l’équipe première du club lisboète. Il est relégué en équipe réserve depuis son retour au Portugal cet été.

Taarabt a connu la Serie A lors de ses passages au Milan AC (2014) et plus récemment au Genoa (2017-2018).

Relégable, Frosinone (1 victoire, 7 nuls et 11 défaites) est classé 19e sur les 20 clubs du championnat italien. 

Lire aussi: Steven Gerrard et les Rangers veulent Adel Taarabt

 

 

Par Oumeïma Er-rafay
A
A

Tags /


à lire aussi /

Marocains du monde Mercato
Marocains du monde Mercato

Un Klassiker Bayern-Dortmund pour Ziyech

Marocains du monde Liga ZON Sagres
Marocains du monde Liga ZON Sagres

Vidéo. Taarabt, première titularisation réussie

Marocains du monde Liga ZON Sagres
Marocains du monde Liga ZON Sagres

Adel Taarabt dans le groupe du Benfica


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Violence aveugle

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Azarou dans le rouge avec Lasarti

Redouane Jiyed, un habitué du derby

Primes aux athlètes contre obligation de résultats

Pourquoi le PSG n'y arrive plus

L'argent du sport fait polémique

Donor ouvrira pour le Wydad

Le derby casablancais attire du beau monde

Deux Africains en lice pour le Ballon d’or

La politisation du derby inquiète

Les litiges, ce n’est plus l’affaire de la FRMF