Filinfo

Marocains du monde

Exclu360. Les Lions, Renard, la CAN, Abdelhamid dit tout

© Copyright : DR
Yunis Abdelhamid, défenseur central qui s'illustre avec le Stade de Reims (Ligue 1 française), a été interrogé par le360sport sur les Lions de l'Atlas, ses rêves de Coupe d'Afrique des Nations et de nombreux autres sujets. Confessions.
A
A

Yunis Abdelhamid ne cesse de monter en puissance avec son club, le Stade de Reims. Tel un roc, il s’impose comme un des atouts qui feraient du bien à la défense des Lions de l’Atlas. Le360sport a posé quelques questions à ce brillant défenseur central.

Troisième meilleure défense de Ligue 1, joueur de champ le plus utilisé du championnat, ses stats ne laissent pas indifférent. Mais pour expliquer sa régularité, il met en avant son équipe.

"J’ai la chance d’être dans un club où tout le monde me fait confiance avec un staff et une bonne structure. On travaille très bien et je suis dans les meilleures dispositions pour être performant", explique l’international marocain (2 sélections).

S’il a totalement confiance en son équipe, il demeure réaliste quant aux ambitions du club. Pour lui, "le foot va très vite, on monte vite", et aujourd’hui, l’objectif du Stade de Reims "c’est le maintien". Le club a été promu en Ligue 1 la saison passée.

Abdelhamid, 31 ans, parle ensuite de la sélection. Présélectionnés pour la CAN 2017 (Gabon) alors qu’il jouait à Dijon, le joueur a été interrogé sur la CAN égyptienne (21 juin-19 juillet) et ses chances d’en être.

"Je ne sais pas", répond d’abord l’ancien de Valenciennes. "J’essaye d’être performant et d’atteindre mes objectifs en club et en tout cas, je suis motivé et à disposition de la sélection", enchaîne-t-il sur un ton plein d’énergie. Quant à sa réaction s’il venait à être appelé, il déclare qu’il serait "le plus heureux".

Abdelhamid révèle n’avoir "aucun contact" avec le sélectionneur national, Hervé Renard, mais "des contacts indirects" avec Patrice Beaumelle (sélectionneur adjoint, Ndlr). "J’espère qu’il me suit et j’espère, pourquoi pas, entrer en contact avec lui", poursuit le défenseur central au sujet de Renard.

Le360sport lui a ensuite demandé son avis au sujet de la prestation des Lions lors du Mondial 2018. "J’ai vraiment aimé les prestations, on avait un groupe pas simple et on a montré une belle image", explique-t-il.

Il a notamment salué "la révélation de joueurs comme Achraf Hakimi et la confirmation des cadres". Abdelhamid a ensuite été questionné sur ce qui a manqué aux hommes d’Hervé Renard en Russie. "C’est peut-être le match contre l’Iran qui a fait la différence, mais ça fait partie du football. Tout le monde est fier de la sélection", poursuit-il.

Interrogé sur son avis au sujet de l’exode massif des Lions de l’Atlas vers les pays du Golfe, et notamment celle du capitaine Medhi Benatia (Al Duhail, Qatar), il respecte ce choix: "je ne peux pas trop m’exprimer sur ce sujet parce que je ne connais pas forcement les tenants et les aboutissants après, c’est un choix à respecter".

"Medhi Benatia a apporté, apporte et apportera beaucoup à la sélection tout comme les autres qui sont partis, ça reste des joueurs importants peu importe où ils jouent", conclu Abdelhamid à ce sujet.

Au sujet de ses idoles dans le football, le joueur explique avoir suivi Nourredine Naybet et Mustapha Hadji, "deux joueurs qui m’ont donné envie de jouer et puis ils ont joué dans ma ville à Montpellier et ils m’ont fait rêver pendant Maroc Norvège (2-2 au Stade de la Mosson, au premier tour de la Coupe du Monde 1998, Ndlr)".

Né à Montpellier de parents marocains, il déclare qu’il regarde la Botola mais sans réelle préférence entre le Wydad et le Raja, les deux grands clubs de Casablanca. "J’aime spécialement Ismail El Haddad (ailier des Rouges, Ndlr) que j’ai côtoyé lors de mes deux sélections. Je les suis pendant les coupes d’Afrique, depuis", conclut Abdelhamid.

Verra-t-on le défenseur dans la prochaine liste d’Hervé Renard? Les Lions se ressembleront dès le 18 mars en prévision des matchs contre le Malawi, le 23 (dernière journée des éliminatoires de la CAN), et l’Argentine, le 26 (match amical).
 

 

 

 

 

 

Par Oumeïma Er-rafay
A
A

Tags /


à lire aussi /

Marocains du monde Interview
Marocains du monde Interview

L'accident, sa fille, ses objectifs...les confessions d'Amine Harit

Marocains du monde Mercato
Marocains du monde Mercato

Partir ou rester, Abdelhamid a fait son choix

Marocains du monde Lions de l'Atlas
Marocains du monde Lions de l'Atlas

Image du jour: la mauvaise com' d'Abderrazak Hamdallah


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Gullit ne comprend rien aux Marocains

Vive l'Algérie!

Khawa Khawa

Les femmes aux fourneaux, les cons à la radio

Et merde!

Par ici la baballe: on ne s’en foot plus!

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Kiosque

Perez vise Mourinho ou Klopp

Le choc Algérie-Maroc décalé d'un jour

Ronaldo aux petits soins de son personnel

L’incroyable sanction du FC Barcelone

Lekjaa canarde la CAF

Fouzi Lekjaâ fait son show

Le Wydad saisit à nouveau le TAS

Un consultant italien limogé pour racisme

Le football tient son AG annuelle

Beaumelle bientôt fixé sur son sort