Filinfo

Marocains du monde

​L’Espagne ne compte pas lâcher Munir El Haddadi

Munir El Haddadi lors de sa première et seule sélection avec l'Espagne. © Copyright : DR
Kiosque360. La Fédération espagnole de football ne compte pas remettre à son homologue marocaine le passeport sportif de Munir El Haddadi. Bien que ce dernier ait exprimé son désir de jouer pour le Maroc, l’Espagne et la Fifa n’en finissent pas de dresser des obstacles difficiles à surmonter.
A
A

 Un match et s'en va. Pour avoir justement joué ce seul match, en Macédoine, sous les couleurs de la Roja espagnole, Munir El Haddadi ne pourra peut-être jamais porter le maillot marocain, comme il vient d'en exprimer le désir. La Fédération royale marocaine de football a saisi au bond cet appel du pied d’El Haddadi pour demander à la Fédération espagnole de football de lui remettre le passeport sportif du joueur, et à la FIFA d'avaliser la demande du maroco-espagnole qui veut changer sa nationalité sportive.

Sauf que, selon Al Ahdath Al Maghribia du 10 août, les choses ne seraient pas aussi simples que cela. En effet, le seul match  que Munir El Haddadi a joué avec les poulains de Del Bosque, ex-entraîneur de la Roja, constitue un obstacle quasi insurmontable, du fait même des règlements de la FIFA. Cette dernière interdit en effet à tout joueur portant la double nationalité de changer d'équipe nationale après avoir effectivement joué sous les couleurs d'une autre.

Ainsi, et conformément à l'alinéa 2 de l'article 15 du règlement de la FIFA, un joueur possédant deux nationalités doit choisir l’un des deux pays dont il est le ressortissant,  avant de préciser que «tout joueur qui a déjà pris part à un match international (totalement ou partiellement) d’une compétition officielle de quelque catégorie que ce soit ne peut plus être aligné en match international par une autre équipe, sauf en cas d’exceptions.» C'est justement pour jouer sur cette exception que la FRMF a saisi la FIFA pour lui accorder une dérogation dans le cas de Munir El Haddadi, qui n'a pas encore atteint les 23 ans, âge au-delà duquel, il ne peut absolument plus jouer pour le Maroc.

Malgré ces obstacles juridiques qui nécessitent une nouvelle jurisprudence de la FIFA, la FRMF maintient son intérêt pour la jeune pépite barcelonaise. Un challenge où elle a tout à gagner et rien à perdre.

Par Mohammed Ould Boah
A
A

Tags /


à lire aussi /

Marocains du monde Russie 2018
Marocains du monde Russie 2018

Portrait. Quel Hakim Ziyech pour le Mondial?

Marocains du monde Karim El Ahmadi
Marocains du monde Karim El Ahmadi

Karim El Ahmadi: "On est capable d'affronter n'importe quelle équipe"

Marocains du monde Youssef El Arabi
Marocains du monde Youssef El Arabi

Vidéo. Youssef El Arabi reçoit son trophée


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

La plus belle des défaites

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Félonie saoudienne

P’tit-pont: Souvenirs, souvenirs...

Corner. Task Force, tu ne tueras point!

Ce n’était pourtant qu’un match de foot

P’tit-pont. Mondial: le bonheur des quarts

Maroc 2026: le spot de la honte!

Hors jeu. Foot, c’est la guerre!

Kiosque

Mondial maroco-algérien? El Khalfi évasif

L'autocritique et la confiance de Dirar

Le FC Bâle intéressé par Ahaddad

La barbichette porte-bonheur de CR7

Le Maroc a gagné une équipe d’avenir

Les lions ont stressé le président portugais

Ça se gate entre Benatia et Hadji

Lions de l'Atlas: autopsie d'une élimination

Mondial 2030: Le Maroc en solo?

120 millions de dirhams pour le Mondial russe