Filinfo

Marocains du monde

Que devient Badr Boulahroud?

© Copyright : DR
L’ancien milieu de terrain du FUS, Badr Boulahroud, aujourd'hui à Malaga, peine à se faire une place au soleil. Très peu utilisé par les Andalous, le vainqueur du CHAN devrait être prêté ailleurs en Espagne.
A
A

Badr Boulahroud, l’enfant du FUS agé de 25 ans, transféré à Malaga l'été dernier, peine à trouver du temps de jeu. Malgré un contrat de 3 saisons avec les Albicelestes, le natif de Rabat n’a pu disputer que 5 matches au total, 4 en championnat (D2) et 1 en coupe d’Espagne.

Le pur produit du très réputé centre de formation du Fath Union Sport de Rabat ronge son frein en attendant des jours meilleurs.

Conscient du potentiel du milieu de terrain Marocain, Malaga ne compte pas s'en séparer dans l'immédiat, mais envisage plutôt un prêt en Espagne. Une solution qui pourrait s’avérer bénéfique pour les deux parties.

Car manifestement Boulahroud a du mal à s'adapter aux exigences du championnat espagnol, lui qui n'a connu que le FUS depuis ses 8 ans. Malaga entend le prêter à une autre formation afin qu'il s'aguerisse et revienne mieux armé pour prétendre à une place de titulaire chez les Andalous.

Rappelons qu'en 2016, le milieu défensif a remporté la Botola avec le Fus, puis quelques mois plus tard, le championnat d'Afrique des joueurs locaux 2018 avec Jamal Sellami.

 

 

 

 

Par Le360sport
A
A

Tags /


à lire aussi /

Marocains du monde Espagne
Marocains du monde Espagne

Vidéo. Après sa grosse bourde, Munir rejoint les Lions

Marocains du monde Liga 123
Marocains du monde Liga 123

Vidéo. Boulahroud, un sensationnel premier but

Marocains du monde Mercato
Marocains du monde Mercato

Une porte de sortie pour Boulahroud?


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Violence aveugle

Kiosque

La corruption gangrène le foot camerounais

Renard «espionne» les éléphants

Infantino lâche Ahmad Ahmad

Le harcèlement éclabousse la CAN

Majorque n’a pas oublié Badou Zaki

Les Marocains conjurent le sort du 1er match

Trop d’adrénaline chez les Pharaons?

Le Mondial féminin a mal à la VAR

La FIFA, c'est la Banque mondiale du foot

Trop chère CAN 2019