Filinfo

Marocains du monde

Qui est le vrai Mehdi Carcela?

© Copyright : DR
Mehdi Carcela, l'attaquant des Lions de l'Atlas et du Standard de Liège, a donné une interview, avec sa mère, au Magazine Sport/Foot. l'international marocain y révèle quelques contours de sa personnalité. Extraits.
A
A

Le média Sport/Foot Magazine a réalisé une interview du Lion de l’Atlas Mehdi Carcela et de sa mère, Najat. Celui que les Belges surnomment "le petit prince de Liège" (200 matchs joués pour le Standard) et celle que son fils appelle "la reine", ont une relation très complice.

Najat Carcela a commencé par révéler que Mehdi vient d’une famille de sportifs. Son grand-oncle était international marocain dans les années 40 et son grand-père était joueur de tennis.

"J'ai toujours cru en lui, car il était tellement passionné. Dans mon ventre, il jouait déjà au foot", déclare la mère du Lion de l’Atlas. Hyperactif dans son enfance, il n’était intéressé que par le ballon. "C'est pour ça que son père a décidé de l'inscrire au Standard, pour le canaliser un petit peu", ajoute Najat Carcela.

La famille Carcela est aussi riche en artistes. Le grand-père de Mehdi est chanteur, sa petite sœur fan de flamenco, son frère est surnommé "le poète" et son oncle est mannequin. "Moi aussi, j'ai toujours été ailleurs. J'ai toujours eu cette envie de m'échapper, de ne pas ressembler aux autres, de ne pas suivre le troupeau", explique l’ancien joueur de Benfica.

"Il aimait les étoiles, l'astrologie, encore aujourd'hui, c'est le cas. C'est un rêveur qui a toujours vécu dans son monde. En quelque sorte, il a réalisé mes rêves, tous mes rêves, comme cette maison qu'il m'a achetée. Il pense plus à sa famille qu'à lui. Dès ses débuts chez les pros, il me disait: maman, je vais réussir, je vais t'acheter une maison. Aujourd'hui, on en possède une au Maroc, une à Liège", explique ensuite la mère de Carcela.

Mehdi Carcela ajoute qu’il n’a jamais été un amoureux du monde du football, lequel lui a apporté quelques problèmes. Il affirme que de nombreuses personnes fausses et mauvaises peuplent cet univers.

"Moi, je rêve d'une chose, c'est de prendre mon sac à dos, et de faire un tour du monde, sans téléphone, et de revenir un an ou deux après. Pour me déconnecter de cette vie-là: des règles, de dormir toujours aux mêmes heures, suivre la routine, tout ce que je déteste. Je n'ai plus envie de boîtes, de sorties, j'ai plus envie de m'enfuir, voir d'autres choses", a déclaré Mehdi Carcela.

La mère du joueur a même dévoilé qu’ils souhaitaient faire le pèlerinage à la Mecque ensemble cette année. "Inch'Allah".

 

 

 

 

Par Oumeïma Er-rafay
A
A

Tags /


à lire aussi /

Marocains du monde Interview
Marocains du monde Interview
Marocains du monde Interview

Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous