Formulaire de recherche

Serie A: Jawad El Yamiq au Genoa, pour quoi faire?

Jawad El Yamiq

© Copyright : DR

Posté le 18/04/2018 à 15h00 par Nassim Elkerf

Jawad El Yamiq pourrait jouer son premier match officiel avec le Genoa ce soir face à la Roma, 2 mois après avoir rejoint l'Italie. Une position embarrassante pour le joueur qui comptait disputer la coupe du monde. S'est-il précipité?

Jawad El Yamiq pourrait enfin jouer un match officiel avec le Genoa. Selon la page Pianetagenoa1893 qui est réputée pour être bien renseignée, l'ancien joueur du Raja pourrait faire ses grands débuts ce soir face à la Roma. 

Est-ce un bon signe pour la fin de saison du défenseur marocain? C'est possible. Mais ce qui est certain c'est qu'il ne reste pas plus de 6 matchs à jouer Serie A. Même en étant titulaire lors des dernières rencontres, El Yamiq risque fort de se retrouver hors de la liste des 23 pour la coupe du monde. Explications.

Alors qu'il faisait partie des joueurs régulièrement convoqués par Renard quand il était au Raja, l'ancien de l'OCK n'a pas pris part aux derniers matchs amicaux des Lions en Mars. Un signal envoyé par Hervé Renard qui ne jure que par la compétitivité de ses joueurs. Et El Yamiq n'est pas en avance sur ce plan par rapport à la concurrence en sélection puisqu'il ne joue pas.

Mal orienté? 

En janvier dernier, le Genoa avait payé sa clause libératoire au Raja (900.000 euros). Mais depuis son arrivée, il n'a joué que deux matchs amicaux. Rien d'étonnant pour un joueur qui débarque en Serie A en provenance de la Botola. Le niveau n'est pas le même, il doit encore s'adapter tactiquement à sa nouvelle équipe et se mettre à niveau physiquement... tout cela, alors qu'il postulait pour une place en coupe du monde. Une erreur stratéqique? 

Sauf miracle, le défenseur central manquera certainement la plus prestigieuse des compétitions. Entre temps, son ancien accolyte du Raja, Badr Benoun, gagne des points. Il est devenu capitaine des Verts, et enchaîne les bonnes performances qui lui ont permis de prendre la place de son meilleur ami en équipe nationale.

L'idée d'aller en Europe est parfaite pour un talent comme El Yamiq, mais avec un Mondial au bout de la saison, aller "découvrir" le football italien en février ressemble à une décision précipitée. Compte tenu des échéances qui s'offrent à lui, peut être aurait-il été plus judicieux de signer pour assurer, mais de rejoindre l'Italie après la Coupe du Monde.

En agissant de la sorte, il aurait sans doute pu garder le rythme d'un titulaire avec le Raja, tout en restant dans les meilleures conditions pour figurer dans la liste des 23, car Hervé Renard lui fait confiance et n'a jamais hésité à faire ses éloges en conférence de presse. 
 

Posté le 18/04/2018 à 15h00 Par Nassim Elkerf