Filinfo

Marocains du monde

Trois nouveaux Lions dans l'élite française

© Copyright : DR
Trois marocains ont été promu en Ligue 1 au terme de la saison écoulée. Un altruiste buteur, une jeune pépite, un roc confirmé...Découvrez ces nouveaux Lions de L1.
A
A

Trois joueurs marocains vont évoluer en Ligue 1 française cette saison. Sofiane Alakouch et Rachid Alioui vont le faire par la voie du Nîmes Olympique alors que Yunis Abdelhamid joue pour le Stade de Reims.

Les deux derniers ont déjà connu la première division française. Abdelhamid a passé la saison 2016-2017 à Dijon alors qu’Alioui a connu la Ligue 1 pendant deux des quatre saisons qu’il a passées à l’EN Avant Guingamp (2013-2014 et 2014-2015).

Alioui, la revanche
En club: Alioui a vécu dans l’ombre de l’incroyable Umut Bozok (meilleur buteur de Ligue 2 avec 24 réalisations), la saison écoulée. Il a tout de même marqué 17 buts en 38 apparitions. Son expérience en demi-teinte à Guingamp fait qu’il a une revanche à prendre dans l’élite.

Avec les Lions: s’il n’a pas été retenu pour la Coupe du Monde russe, Alioui s’est tout de même démarqué lors de la dernière CAN (Gabon 2017). Il a offert aux Lions leur qualification en quarts de finale (14 ans après la dernière) grâce à un but phénoménale contre la Côte d’Ivoire.

Abdelhamid, les Lions en ligne de mire
En club: titulaire indiscutable au Stade de Reims, véritable roc, il a participé au succès défensif de son équipe, la saison écoulée. Reims n’a encaissé que 24 buts en 38 matchs (meilleure défense de Ligue 2).

Avec les Lions: sa dernière sélection remonte à octobre 2016, il avait alors joué le Canada en amical (victoire 4-0). Malgré son excellente saison 2017-2018, il n’a pas été retenu pour la Coupe du Monde russe.

Alakouch, la saison de la confirmation?
En club: ce jeune milieu de terrain (20 ans), a joué 30 matchs la saison passée. L’Équipe le met dans son classement des "30 pépites encore assez méconnues -âgées de 20 ans ou moins avant le coup d'envoi du Championnat- à découvrir ou à continuer de voir évoluer cette saison".

Avec les Lions: convoqué pour la première fois avec les Lions de l’Atlas A au mois d’aout 2017 pour la double confrontation avec le Mali (éliminatoires du Mondial russe), il est appelé en renfort avec les Espoirs de l’Équipe de France en mai 2018.

Bonus:
Un autre Marocain découvrira la Ligue 1 pour la première fois de sa carrière, il s’agit de Nayef Aguerd, défenseur central qui a quitté le FUS pour Dijon, cet été. L’international marocain, formé en partie à l’académie Mohammed VI et enfant du KAC, vit sa toute première expérience à l’étranger. Quant à Fayçal Fajr, il retrouve la Ligue 1 après avoir rejoint le Stade Malherbe de Caen cet été.

Bonne chance à eux tous.

Par Oumeïma Er-rafay
A
A

Tags /


à lire aussi /

Marocains du monde Lions de l'Atlas
Marocains du monde Lions de l'Atlas

Un Marocain dans le Top 50 des meilleurs de la Liga

Marocains du monde Lions de l'Atlas
Marocains du monde Lions de l'Atlas

Azaro sous-utilisé, l'Égypte s'interroge

Marocains du monde Allemagne
Marocains du monde Allemagne

Mendyl bientôt recadré par Schalke 04?


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Un Français Ballon d'Or, et puis quoi encore?

Mais pourquoi choisissent-ils le Maroc?

Les races n’existent pas

Cette France que nous aimons tant… haïr

Foot: l’esprit d’équipe

Et si on organisait notre propre Mondial?

les Lions encore arnaqués

La plus belle des défaites

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Kiosque

La Cour des comptes scrute l'argent du sport

Le Raja cherche à renflouer ses caisses

La VAR bientôt dans cinq stades marocains

Offre stratosphérique de MBS pour Manchester

Le Caire ne plaît plus à Ahaddad

Le MAT veut traîner le Raja devant le TAS

La FRMF cherche match amical en Europe

Les Merengues ploient sous la crise

Une 5e journée de Botola étalée sur 3 jours

Le Maroc combatif aux JO de Buenos Aires