Filinfo

Marocains du monde

Vidéo. Portrait. Mimoun Mahi, la dernière trouvaille d'Hervé Renard

Mimoun Mahi a répondu favorablement à l'appel des Lions de l'Atlas. Hervé Renard a convaincu le buteur de Groningen (16 buts 2 passes décisives) d'opter pour le maillot de l'équipe nationale aux dépens des Pays-Bas pour venir renforcer l'attaque. Avec un profil très différent, Mahi est peut-être le chaînon qui manquait à la machine des Lions. Portrait.

Grand, rapide (1m 81, 69kg), habile des deux pieds et assez technique, Mimoun Mahi est sans doute le profil qui manquait à l’attaque des Lions de l’Atlas. Le jeune natif de Den Haag est un Maroco-néerlandais qui brille cette saison en Eredivisie. Avec 16 buts et 2 passes décisives au compteur, l’attaquant de Groningen a attiré l’attention de plusieurs clubs anglais qui se sont renseignés sur lui. Il a surtout tapé à l’œil des techniciens marocains, le360sport l'avait annoncé en son temps, le joueur était suivi de près par la direction technique nationale, et il n'a pas déçu.


Lire aussi: Vidéo. Eredivisie: pourquoi Mimoun Mahi serait la nouvelle cible de Renard



Hervé Renard n’a donc pas tardé à le contacter pour qu’il fasse son choix définitif de nationalité sportive. Il l’a ensuite publiquement déclaré aux médias néerlandais, qui ont vu un autre talent filer vers son pays d’origine. Mimoun Mahi avait représenté les Pays-Bas en catégories de jeunes (U19) avant de faire son chemin ensuite, en club en rejoignant Groningen en 2014.

Mahi jeune

Mimoun Mahi a représenté les Pays-Bas avant d'opter pour les Lions de l'Atlas

Mimoun Mahi a représenté les Pays-Bas avant d'opter pour les Lions de l'Atlas

© Copyright : DR

Mais c’est seulement cette saison que l’attaquant a franchi un cap. Techniquement, il est devenu plus adroit devant les buts. Habile des deux pieds, son profil manque à l’attaque des Lions, surtout qu’on dispose de plusieurs buteurs grands de taille (plus de 1m90), assez lent, et qui jouent en pivots. Les pivots, c’est efficace, surtout quand il y’a un redoutable finisseur qui tourne autour, et c’est sans doute ce que Renard a vu en Mahi. Un attaquant qui n’a pas besoin de toucher beaucoup de ballon pour faire mouche en plus de sa rapidité.

Il n’a pas peur de frapper, et compense son manque d’agressivité dans le jeu aérien. Plusieurs technicien néerlandais reprochent à Mahi son manque de mordant une fois dans les airs, mais ce ne sera sûrement pas le travail que lui demandera le sélectionneur. Pour les « tâches ingrates », il y’a Bouhaddouz qui fait lui aussi une magnifique saison en Bundesliga 2.


Lire aussi: Lions de l’Atlas : la FRMF attend l’accord de la FIFA avant de convoquer Mahi



L’attaquant de Groningen ne peut qu’être une bonne pioche pour les Lions de l’Atlas, qui n’ont pas de buteur attitré depuis que Youssef El Arabi est sorti des plans de Renard. Bouhaddouz travaille beaucoup plus qu’il ne frappe au but, au détriment de sa fraîcheur  physique. L’apport de Mahi peut être très bénéfique si le sélectionneur fait appel à lui pour affronter les Pays-Bas le 31 mai prochain à Agadir. Ce qui devrait être forcément le cas, compte tenu de la forme actuelle du joueur et sa motivation débordante.

Par Nassim Elkerf
A
A

Tags /


à lire aussi /

Marocains du monde Youssef Aït Bennasser
Marocains du monde Youssef Aït Bennasser

Youssef Aït Bennasser se remet de sa blessure

Marocains du monde Russie 2018
Marocains du monde Russie 2018

Portrait. Quel Hakim Ziyech pour le Mondial?

Marocains du monde Karim El Ahmadi
Marocains du monde Karim El Ahmadi

Karim El Ahmadi: "On est capable d'affronter n'importe quelle équipe"


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Les races n’existent pas

Cette France que nous aimons tant… haïr

Foot: l’esprit d’équipe

Et si on organisait notre propre Mondial?

les Lions encore arnaqués

La plus belle des défaites

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Félonie saoudienne

P’tit-pont: Souvenirs, souvenirs...

Kiosque

Le Raja en déplacement périlleux à Abidjan

L'Angleterre veut truster le Mondial 2030

Ouvriers de Qatar 2022, un souci mondial

Le WAC vise la tête du groupe C

Le DHJ de Talib défie le Sétif de Taoussi

La FIFA interdit les retards de salaires

Le Real, c'est l'Eden pour Hazard

La Maroc s'en sort avec une médaille d'or

Le MAT tourne la page Abroun

Botola: l'inégalité des chances programmée