Filinfo

Marocains du monde

Vidéos. Eredivise: Hakim Ziyech élu homme du match

L'international marocain, HakimZiyech, a conduit son club l'Ajax Amsterdam, à une large victoire face à Heerenveen (4-1) lors de la 27e journée de l'Eredivisie. Le médian a spécialement brillé en délivrant deux assists à la 31e et 88e minutes.

Le médian offensif marocain, Hakim Ziyech s'est illustré face à Heerenveen en délivrant deux assists à la 31e et 88e minutes. Il a été élu homme du match. Et ce n'est pas tout, l'international marocain a aussi réalisé un superbe geste à la fin de la rencontre en offrant son maillot à un enfant.

Par Aymane Kadiri Alaoui
A
A

Tags /


à lire aussi /

Marocains du monde Russie 2018
Marocains du monde Russie 2018

Portrait. Quel Hakim Ziyech pour le Mondial?

Marocains du monde Hakim Ziyech
Marocains du monde Hakim Ziyech

Liverpool, Dortmund et Rome s'arrachent Zyiech

Marocains du monde Mercato
Marocains du monde Mercato

L’agent de Ziyech a assisté à AS Rome-Juventus


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Félonie saoudienne

P’tit-pont: Souvenirs, souvenirs...

Corner. Task Force, tu ne tueras point!

Ce n’était pourtant qu’un match de foot

P’tit-pont. Mondial: le bonheur des quarts

Maroc 2026: le spot de la honte!

Hors jeu. Foot, c’est la guerre!

Soyons réalistes, demandons un miracle!

Kiosque

La Roja toise les Lions de l'Atlas

Alerte au 'séisme' au sein de la FRMF

Dirar et Boutaib titulaires face au Portugal

Le mondial a aussi un pied dans les plats

ça se complique pour les Lions de l'Atlas

Amrabat: le bon réflexe du docteur El Hifti

Les fans marocains en force en Russie

Le Barça piqué au vif par le Niet de Grizou

Le Mondial sur beIN, c'est gratuit!

Maroc-Iran: avantage aux lions de l’Atlas