Filinfo

Marocains du monde

Vidéos. Medhi Benatia fier et heureux de son doublé!

© Copyright : DR
Medhi Benatia a fêté son deuxième titre de champion d'Italie consécutif. Après un ptit moment de solitude sur le terrain, le capitaine des Lions de l'Atlas a tenu à arborer fièrement le drapeau marocain.
A
A
Benatia a été laissé au repos, pour permettre au jeune Rugani de gagner du temps de jeu en cette fin de saison. Cet après-midi, le score importait peu. Face au Hellas Verone, les supporters on plus pensé aux adieux de Buffon et à la cérémonie de remise du titre qu'au score (2-1). 

Le capitaine des Lions a été ovationné par tout le stade au moment où le speaker a scandé son nom. Sans doute emporté par la ferveur, ou trop bien élevé, il a même tendu la main à l'une des hôtesses pour la saluer... sauf que le protocole ne le permet pas. Et hop un vent. Aïe!

Pas très grave, Bendtner avait connu le même sort...

 

C'è chi ci prova, e chi ci riesce. #juventus #verona #scudetto #benatia #ignoranza #gossipgol

Une publication partagée par Gossip Gol (@gossipgol) le

Une fois aux vestiaires, Benatia a fêté le doublé coupe-championnat avec l'un de ses meilleurs amis, Blaise Matuidi: 

Avant de se filmer, drapeau du Maroc autour du cou... une façon de donner rendez-vous aux Marocains en Russie, pour de nouvelles aventures...

Par Nassim Elkerf
A
A

Tags /


à lire aussi /

Marocains du monde Lions de l'Atlas
Marocains du monde Lions de l'Atlas

Image du jour: la mauvaise com' d'Abderrazak Hamdallah

Marocains du monde Mercato
Marocains du monde Mercato

Ibrahim Afellay de retour au PSV Eindhoven

Marocains du monde Al-Duhail
Marocains du monde Al-Duhail

Benatia va-t-il revenir à la Juventus?


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Violence aveugle

Kiosque

La corruption gangrène le foot camerounais

Renard «espionne» les éléphants

Infantino lâche Ahmad Ahmad

Le harcèlement éclabousse la CAN

Majorque n’a pas oublié Badou Zaki

Les Marocains conjurent le sort du 1er match

Trop d’adrénaline chez les Pharaons?

Le Mondial féminin a mal à la VAR

La FIFA, c'est la Banque mondiale du foot

Trop chère CAN 2019