Filinfo

Marocains du monde

Walid Azaro bloqué en Égypte

© Copyright : DR
Alors qu’il était question d’un départ l’été prochain en cas d’offre sérieuse, Walid Azaro restera finalement à Al Ahly. Son club refuse de le laisser partir.
A
A

Walid Azaro n’ira nulle part. Son club, Al Ahly, a démenti toute possibilité de transfert l’été prochain. C’est ce qu’a confirmé Sayed Abdelhafid, le directeur sportif au sein du club égyptien.

“Azaro est toujours sous contrat avec le club. Il est très important pour notre projet sportif. Ce n’est pas du tout dans nos intentions de le laisser partir l’été prochain”, a expliqué Sayed Abdelhafid dans une récente déclaration à la presse locale. 

Arrivé à Al Ahly en 2017, le jeune attaquant marocain doit encore deux ans et demi de contrat aux Diables Rouges. L’ancien joueur du DHJ avait d’ailleurs déjà fait part de son envie de changer d’air, mais son club n’a jamais souhaité ouvrir la porte à un départ.

Lire aussi: Azaro veut plus d'argent, Al Ahly dit non!

 

 

 

 

Par Hajar Toufik
A
A

Tags /


à lire aussi /

Marocains du monde Egypte
Marocains du monde Egypte

Azaro veut plus d'argent, Al Ahly dit non!

Marocains du monde al ahly
Marocains du monde al ahly

Vidéo. Égypte: Walid Azaro élu meilleur joueur étranger de l'année

Marocains du monde al ahly
Marocains du monde al ahly

Mais qu'arrive-t-il à Walid Azaro?


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Violence aveugle

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Du renfort chez les Lionceaux U23

Mbappé et le Real négocient déjà

Le DHJ très remonté contre la FRMF

La sévérité de la FRMF décriée

Le WAC évite les grands en quarts

Les offres pour la VAR prolifèrent

Les agresseurs d'arbitres mis hors-jeu

La RSB peut qualifier le Raja ou le Husa

La douleur des All Blacks néo-zélandais

Abdelmalek Abroun face au MAT