Filinfo

Mustapha Aourach

Basket-ball Mustapha Aourach
Basket-ball Mustapha Aourach

Talbi Alami soutenu par la FIBA?

Kiosque360. Après l’annonce du gel de l’activité de la FRMBB et la désignation d’un comité provisoire pour en assurer la gestion, la Fédération internationale de basket (FIBA) a validé cette décision et autorisé le Maroc à disputer la Coupe d’Afrique des locaux.


Basket-ball Afrobasket
Basket-ball Afrobasket

Le basket marocain toujours à l'arrêt

Kiosque360. En raison de la paralysie totale du basket marocain, la Fédération internationale de basketball (FIBA) tiendra une série de réunions pour mettre de l’ordre dans cette discipline au Maroc. Sur le plan interne, on se dirige vers une annulation des résultats des matchs de la saison.

Basket-ball FRMBB
Basket-ball FRMBB

Le basketball sans fédération

Kiosque360. Le basketball marocain est à l’arrêt. Après un long bras de fer opposant le président de la FRMBB, Moustapha Aourach, et le ministre de tutelle, Talbi Alami, la dissolution de la fédération a été actée. Un autre feuilleton judiciaire commence.

Basket-ball FRMBB
Basket-ball FRMBB

Dissolution de la FRMBB

La crise au sein de la Fédération Royale marocaine de basketball (FRMBB) a plongé cette discipline dans l’abîme depuis plusieurs années. Pour mettre fin à ce grand désordre, le ministère a décidé de dissoudre la fédération, présidée par Mustapha Aourach.



Retrouvez-nous

Kiosque

Présidents endettés et membres de la FRMF

Mahrez, un Fennec vert de rage

Hadji favorable aux joueurs de la Botola

Vers un divorce Renard-FRMF sans coût?

44 matchs avec les Lions de l'Atlas et s'en va

La CAF rouvre le dossier du scandale de Radès

Les acteurs du football national en conclave

De Ligt toujours dans le viseur du Barça

Nouvelle course d'obstacles pour El Guerrouj

Ce que coûtera le limogeage de Renard à la FRMF

Chronique

Khawa Khawa

Les femmes aux fourneaux, les cons à la radio

Et merde!

Par ici la baballe: on ne s’en foot plus!

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Violence aveugle