Filinfo

Extrême

Tour du Maroc: une troisième étape historique

© Copyright : DR
Kiosque360. Les organisateurs du Tour du Maroc de cyclisme ont fêté deux évènements historiques avant le début de la troisième étape à Tanger.
A
A

Le Tour du Maroc 2017 a pris une connotation historique durant sa troisième étape entre Tanger et Martil qui s’est déroulée le week-end dernier. Dans son édition du 11 avril, le quotidien Al Akhbar explique que les organisateurs de cette compétition de cyclisme en ont profité pour commémorer deux souvenirs de feu Mohammed V. Le souverain avait en effet visité le 9 avril 1947 la ville de Tanger pour prononcer son discours sur l’unité où il a fait une demande d’indépendance. La deuxième date historique, c’est quand Mohammed V s’est rendu le 9 avril 1956 à Tétouan pour annoncer l’indépendance de la région du nord et l’annonce de l’unité territoriale. Les organisateurs, et pour fêter ces deux évènements, ont tracé un parcours similaire à celui emprunté par le souverain. Selon nos confrères du quotidien Al Akhbar, beaucoup de sacrifices ont été faits pour que la troisième étape coïncide avec le 9 avril.

Du côté sportif, c’est l’Américain Luck Kioch de l’équipage «United High Care Professionnal» qui a remporté cette troisième étape de 145,1 kilomètres en 3 heures 48 minutes et 52 secondes. Le Marocain Soufiane Chahbaoui de l’équipe «Bahreïni » est lui arrivé en deuxième position. C’est un autre Marocain, Ahmed Amine Ghaldoun qui a pris la troisième marche du podium. Ce dernier est un cycliste professionnel jouant pour un équipage italien. Cette troisième étape a été très difficile pour les coureurs à cause de la force du vent qui a atteint une vitesse de 40 kilomètres par heure. D’ailleurs, c’est l’une des raisons principales qui a poussé 7 concurrents à quitter la course avant l’arrivée.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /

Extrême tour du Maroc
Extrême tour du Maroc

La grogne des cyclistes interpelle Talbi Alami

Extrême tour du Maroc
Extrême tour du Maroc

Audio. Mohamed Belmahi: «Les cyclistes marocains ont fait un bon Tour et méritent leur maillot jaune»

Extrême championnat d'Afrique de cyclisme
Extrême championnat d'Afrique de cyclisme

Le cyclisme marocain brille à Durban, malgré les bâtons sud-africains dans les roues


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Les races n’existent pas

Cette France que nous aimons tant… haïr

Foot: l’esprit d’équipe

Et si on organisait notre propre Mondial?

les Lions encore arnaqués

La plus belle des défaites

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Félonie saoudienne

P’tit-pont: Souvenirs, souvenirs...

Kiosque

Le Raja retrouve ses sensations africaines

Macron confisque le sacre des Bleus

Le WAC déjà qualifié pour 2019?

El Haddad tiraillé entre Turquie et Golfe

Un trou béant dans le gazon

Azaro exige un gros salaire à Al Ahly

220 sportifs marocains à Alger

Fertout aux commandes d'Al Ahly Benghazi

Un p'tit arc d'heure pour fêter le triomphe

RSB-Al Masry, sans Ayoub El Kaabi