Filinfo

Botola

Vidéo. Arbitrage: Lekjaa tire à boulets rouges sur les dirigeants des clubs

L'indépendance des arbitres et la rupture avec l'ingérence de certains responsables et dirigeants des clubs nationaux dans l'arbitrage constituent des conditions fondamentales pour le développement du football national, a affirmé le président de la Fédération royale marocaine de football, Fouzi Lekjaa.

"L'indépendance des arbitres doit devenir une culture de gestion quotidienne et stratégique du football marocain", a indiqué Lekjaa, qui intervenait lors d'une conférence de presse, organisée par la commission centrale d'arbitrage au complexe Mohammed VI de football à Maâmora, relevant que les erreurs d'arbitrage demeurent une chose "normale et ordinaire".

Or, a-t-il nuancé, les erreurs dictées par la mauvaise foi ou qui soient orientées demeurent des comportements dangereux qui portent atteinte au football national.

"La précédente époque, marquée par l'ingérence directe des dirigeants dans les décisions des arbitres, appartient à un passé désormais révolu", a-t-il martelé, appelant les différents arbitres, toutes divisions confondues, à faire montre d'intégrité et à appliquer scrupuleusement les règles d'arbitrage.

Selon le président de la FRMF, le développement du ballon rond national est tributaire de l'application des lois du jeu et l'amélioration du rendement des arbitres et leur accompagnement, soulignant l'importance de réunir les conditions adéquates et les moyens matériels et logistiques afin de faciliter la tâche des arbitres.

"Critiquer les arbitres n'est qu'un alibi avancé par certains pour justifier les mauvais résultats enregistrés", a-t-il estimé. Lekjaa a plaidé à cette occasion pour l'organisation de sessions de formation au profit des arbitres en matière de VAR outre la tenue de rencontres hebdomadaires entre arbitres et dirigeants, à l'issue de chaque journée de la Botola Pro, l'objectif étant de débattre des différentes décisions prises par les arbitres et éviter de commettre les mêmes erreurs dans l'avenir, en plus de fournir davantage de précisions sur les lois relatives à la technologie du VAR.

Le président de la FRMF a toutefois appelé à sanctionner les arbitres qui auraient commis des erreurs ayant considérablement impacté les résultats des matches disputés.

Les autres interventions ont focalisé sur l'importance que revêt l'arbitrage, la nécessité pour ce secteur de s'ouvrir sur son environnement et sa contribution à faire répandre la conscience sportive et juridique auprès des différents intervenants ainsi que sur l'impératif de jeter la lumière sur les cas exceptionnels d'arbitrage qu'auraient connus les différents matches.

A cette occasion, la commission centrale d'arbitrage a présenté des explications exhaustives sur les lois d'arbitrage et le VAR, en plus de données relatives au rendement des arbitres.

Cette conférence de presse s'est tenue en présence notamment du président de la ligue nationale du football professionnel, Said Naciri, du président de la ligue nationale du football amateur, Jamal Snoussi, des membres de la commission centrale d'arbitrage, de la direction nationale d'arbitrage outre d'anciens arbitres et autres encore en poste.

Par Le360 (avec MAP)
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Retrouvez-nous