Filinfo

Foot

CAN 2017. Maroc-Egypte: Hector Cuper prévient les Lions de l'Atlas

Hector Cuper (Argentine), sélectionneur de l'Égypte depuis 2015 © Copyright : DR
Le Maroc face à l'Egypte sera le match au sommet des quarts de finale de la CAN 2017. Une finale avant l'heure, passionnante, qui promet beaucoup d'engagement physique. Le sélectionneur des Pharaons, Hector Cuper, a prévenu Hervé Renard: "Les Egyptiens vont se battre "jusqu'au bout".
A
A

L'Égypte a montré de très belles choses depuis le début de la CAN 2017. Sur le terrain, les Pharaons sont très rigoureux sur le plan tactique, et montrent une combativité qui force le respect des autres équipes. Le respect est imposé par les 7 étoiles sur le maillot de l'Égypte, synonyme de 7 coupe d'Afriques. Un record. 

Hector Cuper joue sur ce point, le technicien argentin, en place depuis 2015, a pour but de redorer le blason du football égyptien qui a manqué aux 3 dernières éditions de la CAN. De retour sur la scène continentale, le public égyptien met beaucoup de pression sur sa jeune sélection menée par le virevoltant Mohamed Salah, star de la Roma. Ce même public craint de voir ses rêves de consécration se heurter à l'épouvantail marocain. 

En conférence de presse après sa victoire face au Ghana, Cuper a promis de lutter jusqu'au bout face à Hervé Renard et les siens:

«Quand nous pénétrons sur le terrain, nous ne pensons qu’à la victoire. J’espérais que nous aurions mieux joué après la pause mais nous avions en face de nous une très forte équipe du Ghana. Ils se sont montrés très dangereux au cours de la seconde moitié de la rencontre. Je le répète nous ne sommes pas venus au Gabon pour jouer les seconds rôles. Le quart de finale face au Maroc ne sera pas une partie de plaisir mais je rassure tous nos supporters: nous nous battrons jusqu’au bout», a-t-il confié au micro de "cafonline". 

Une façon de rassurer la population égyptienne, amoureuse de son équipe nationale et qui croit dur comme fer à une malédiction "marocaine", au point d'accuser les Lions de l'Atlas de "sorciers" plusieurs fois à travers l'histoire. En 25 rencontres entre les deux nations, les Pharaons ne se sont imposés que deux fois, contre 12 victoires pour le Maroc ... Hector Cuper a bien raison de parler de "bataille". Hervé Renard est prévenu. 

Par Nassim Elkerf
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Retrouvez-nous