Filinfo

Combats

Vidéo. À Marrakech, la boxe n’est pas qu’une affaire d’hommes

Installé à Marrakech depuis près de neuf ans, Kriss Gourbé Alaoui est mondialement connu chez les pratiquants de sports de combat. Cet entraîneur international et ami de grands champions a pour objectif de promouvoir la boxe encore plus, notamment auprès de la gent féminine. Interview.

Entraîneur international, Kriss s’est donné pour mission de démocratiser les sports de combat. Dans sa salle de sport, située dans le quartier Guéliz, les femmes sont de plus en plus nombreuses à monter sur le ring.

“Les femmes peuvent aussi s’entraîneur et pratiquer ce sport sans forcément ressembler à un homme. Chefs d’entreprises, vendeuses…elles sont aujourd’hui nombreuses à s’y mettre”, déclare-t-il.

Dans sa déclaration, Kriss s’est dit désireux de valoriser le potentiel humain pour préparer une future génération de boxeurs, capable de lever haut le drapeau marocain lors des compétitions internationales. Mais selon lui, la formation continue des entraîneurs doit devenir un axe prioritaire.

“Si je me suis installé ici c’est pour montrer que nous n’avons pas besoin d’aller à l’étranger pour avoir de la qualité, alors qu’au Maroc, nous pouvons évoluer et faire un excellent travail. Pour arriver à cet objectif, il faut développer la formation chez les entraîneurs pour atteindre le haut niveau”, ajoute-t-il.

À travers les séances d’entraînements, les pratiquants développent l’esprit d’initiative, la maîtrise de soi. La boxe est d’ailleurs une excellente manière de sculpter son corps et faire travailler actuellement tous les muscles.

“Au début, c’était juste pour essayer un nouveau sport. Aujourd’hui, je pratique la boxe depuis plusieurs années sans faire de combats, mais juste pour se défouler”, indique Fany.

Kris est d’ailleurs connu d’être l’ami des champions et célébrités, dont le jeune Kick-Boxeur Mohammed Jaraya, ou encore Zakaria Zougari. 

Interrogé sur Badr Hari, Kriss a tenu à féliciter le champion marocain de Kick-Boxing pour son excellente carrière. “Pour moi, c’est le numéro 1 au monde dans son sport. Je ne vois pas d’autres athlètes qui ont dominé leur sport comme il l’a fait. C’est une fierté pour le Maroc”, conclut le jeune franco-marocain.

Par Hajar Toufik
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Retrouvez-nous