Filinfo

Foot

Ahmad Ahmad: «Le foot n’est pas la priorité de l'Afrique en ce moment»

Ahmad Ahmad, président de la CAF. © Copyright : DR
Se tiendra, se tiendra pas? Le doute plane sur la prochaine édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN-2021), prévue au Cameroun. Tant le président de la Confédération africaine de football (CAF) semble indécis et préfère jouer la carte de la prudence. «Nous ne pouvons pas envoyer nos jeunes à l'abattoir», estime-t-il.
A
A

Pour Ahmad Ahmad, la priorité est de préserver la santé des joueurs et des personnels travaillant dans le monde du foot. Il estime que la pandémie du Covid-19 «est très différente des autres épidémies que nous avons connues en Afrique et auxquelles nous sommes habitués, comme Ebola, la dengue, ou encore le choléra».

Dans une interview accordée à la radio internationale allemande Deutsche Welle, le président de la CAF rappelle les dispositions prise par son instance .«Notre première réaction a été de faire en sorte que le personnel, qui travaille au siège (situé au Caire, ndlr), puisse travailler de chez lui. Ensuite, comme partout dans le monde entier, nous avons pris des dispositions pour arrêter complètement les activités footballistiques. Notre priorité, c'est d'abord la santé: c'est-à dire protéger les joueurs, protéger les officiels et protéger le public. Dans toutes les décisions que nous avons prises, dans toutes les démarches que nous avons entreprises, c'était la priorité des priorités».

Lire aussi: Reprise de la Botola: la FRMF se tiendra aux décisions du gouvernement 

Il reste cependant indécis quant à la reprise du football dans le différents pays africains et prône la patience, affirmant qu’il existe un manque de visibilité, ne permettant pas d’anticiper et de planifier des activités. «En tant que président de la CAF, j'invite personnellement tout le monde à être très prudent et attendre que la situation se normalise», plaide-t-il.

Contrairement à l’UEFA qui a demandé aux ligues nationales européennes de trouver un moyen de terminer leur championnat dans la mesure du possible, le président de la CAF opte pour la prudence. «La priorité, c'est la santé. Si cette crise perdure, c'est comme tout phénomène de vie humaine. Nous ne pouvons pas envoyer nos jeunes à l'abattoir. A nous de voir et de discuter avec nos partenaires commerciaux, discuter avec tous ceux qui coopèrent avec nous dans l'organisation de ces compétitions et nous verrons ensuite. L’urgence définit les priorités», prône-t-il.

Lire aussi: CAN 2021: guerre de dates dans les coulisses de la CAF

Ahmad Ahmad refuse de se prononcer pour les dates de la tenue des compétitions continentales majeures (CAN-2021, demi-finales de la Ligue des champions et de la Coupe de la CAF). «Il faut être cohérent, ajoute-t-il Comme il nous manque de la visibilité, il faut attendre.»

Par Khalid Mesfioui
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Ligue des champions
Foot Ligue des champions

Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Retrouvez-nous