Filinfo

Foot

CAF-Infantino: le clash des intérêts divergents

Gianni Infantino et Patrice Motsepe. © Copyright : DR
Kiosque360. La FIFA met toujours la pression pour reporter, voire annuler, la Coupe d’Afrique des nations. Ce feuilleton se poursuit à quelques jours du début de la CAN camerounaise, rapporte Assabah dont est tirée cette revue de presse.
A
A

Réuni à Doha dimanche 19 décembre, le Comité exécutif de la Confédération africaine de football s'est fait surprendre par le président de la Fifa, Gianni Infantino, qui veut reporter la CAN, prévue le 9 janvier prochain au Cameroun. Assabah, daté du mardi 21 décembre, rapporte que le patron du football mondial a avancé plusieurs arguments en faveur du report. Or, la majorité des membres du Comité exécutif de la CAF, et en particulier le nouveau président de la Fédération camerounaise de football, Samuel Eto’o, a refusé catégoriquement l’idée. 

Le premier argument d’Infantino est sanitaire, en rapport avec la propagation du variant omicron qui frappe de plein fouet plusieurs pays d’Europe et d'Afrique. Il s’est appuyé, pour faire sa requête, sur le rapport de l’Organisation mondiale de la santé, qui alerte sur les risques du nouveau variant au niveau global. 

Infantino considère que les difficultés rencontrées en Angleterre pour l’organisation des matchs de la Premier League, en raison des infections recensées dans les rangs des joueurs et staffs, est un argument supplémentaire en faveur du report de la CAN. Les restrictions liées au transport et à la fermeture des frontières dans plusieurs pays représentent, selon lui, une difficulté de plus.

Au risque sanitaire s’ajoute celui sécuritaire. Une organisation séparatiste terroriste active au Cameroun a, d’ailleurs, publié un communiqué, simultanément à la tenue de la réunion du Comité exécutif de la CAF. Cette organisation a menacé de s’attaquer aux délégations participant à la CAN. Les autorités camerounaises ont déclaré avoir pris connaissance du communiqué et rassurent sur leur capacité à faire face à toutes les menaces. Le ministère camerounais de l’Intérieur avait préalablement confirmé qu’il était prêt à assurer la sécurité de tous les visiteurs. 

Les finances de la CAF, déjà affaiblies, ne pourraient faire face à un report de sa compétition reine. Les sponsors font de leur côté énormément de pression afin de pousser vers le maintien de la CAN à temps. La CAF avait connu une situation similaire en 2015 et 2019 et avait peiné à convaincre ses sponsors pour continuer à financer la CAN. 

Le président de la CAF, arrivé au Cameroun lundi, va se réunir avec les responsables sur place pour juger de lui-même si le pays est prêt à accueillir la CAN et trancher sur l’avenir de la compétition. La décision du maintien de la CAN devait être annoncée ce lundi soir en conférence de presse.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Retrouvez-nous