Filinfo

Foot

Cristiano Ronaldo de retour en Espagne

© Copyright : DR
Cristiano Ronaldo célèbre vendredi soir ses retrouvailles avec l'Espagne, qu'il avait quittée en 2018 en délaissant le Real Madrid pour la Juventus Turin. L'occasion pour les champions d'Europe portugais et la jeune génération espagnole de se jauger, à une semaine de l'Euro (11 juin-11 juillet).
A
A

Un match amical aux allures de choc au sommet: alors que la plupart des favoris pour le Championnat d'Europe ont choisi de peaufiner leur préparation face à des équipes de moindre niveau, ce choc entre deux grandes nations du football, vendredi soir au stade Metropolitano de Madrid, promet du spectacle.

Ce sera la première fois que la légende "CR7" remettra les pieds à Madrid en tant que joueur. Mais ce ne sera pas avec un maillot blanc brodé de l'écusson du Real, ni sur la pelouse du Santiago-Bernabeu.

Il ne pourra même pas saluer ses ex-coéquipiers du Real Madrid, le sélectionneur espagnol Luis Enrique n'ayant retenu aucun joueur merengue pour l'Euro, une grande première pour la "Roja". Mais Ronaldo va tout de même croiser Alvaro Morata, son actuel partenaire d'attaque chez les Bianconeri, et son ancien camarade au Real (2010-2014, puis 2016-2017).

Un triplé dans les mémoires 

Sur la pelouse du stade de l'Atlético, Cristiano Ronaldo entend bien purger toute sa frustration accumulée au fil de la décevante saison à la Juventus, et mener la Seleçao portugaise vers un premier succès significatif, à sept jours de la cérémonie d'ouverture de l'Euro.

Toute l'Espagne a encore en mémoire son incroyable triplé en phase de groupes du Mondial-2018 en Russie (3-3), qui avait permis au Portugal d'arracher un nul sur un sublime coup franc direct quelques secondes avant le coup de sifflet final. A 33 ans, le natif de Madère était alors devenu le plus vieux joueur à inscrire un triplé en phase finale de Coupe du monde.

Cette fois, "CR7" aura l'occasion de se rapprocher un peu plus du record mondial du nombre de buts marqués en sélection détenu par l'Iranien Ali Daei (109 buts), qu'il talonne avec 103 unités.

Pour cela, il devra faire mieux que lors de sa dernière confrontation face à la sélection ibérique: en octobre 2020, lors d'un match amical au stade Alvalade de Lisbonne (0-0), marquant le retour des supporters (2.500) dans un stade portugais depuis le début de la pandémie de Covid-19, Ronaldo était resté muet.

Mais le capitaine portugais a été le plus dangereux de son équipe, fracassant la barre transversale d'une frappe surpuissante en seconde période ou distribuant d'excellents ballons qui auraient mérité un meilleur sort.

La jeune équipe d'Espagne est prévenue: en face, ce sera un ogre à la tête d'une attaque vorace, menée par Bernardo Silva, Bruno Fernandes, Joao Félix ou encore Diogo Jota.

Par Le360 (avec AFP)
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Retrouvez-nous