Filinfo

Foot

Da Costa opte pour l’escalade contre l'Ittihad Djeddah

Manuel Da Costa. © Copyright : DR
Kiosque360. Non content du verdict de la Fifa qui a condamné le club saoudien à lui verser 3 millions d’euros, l’international marocain Marouane Da Costa, qui exige plus, a fait appel contre cette décision.
A
A

Le bras de fer opposant le club saoudien de l’Ittihad Djeddah à l’international marocain Manuel Marouane Da Costa prend une nouvelle tournure. Le joueur a refusé le verdict de la FIFA qui a condamné le club saoudien à lui verser 3 millions d'euros.

Manuel Da Costa avait déposé une plainte dans laquelle il demandait le reliquat du contrat, qui s'élève, selon lui à 5 millions d'euros. Mais la FIFA a rendu une décision fixant le montant à 3 millions d’euros seulement, puisque Da Coste aurait résilié son contrat de façon unilatérale, indique le quotidien Al Massae dans son édition du vendredi 24 avril.

L'ancien joueur du club turc d'Istanbul Basaksehir a signé un contrat de deux ans et demi avec le club saoudien lors du mercato d’hiver au début de 2019. Au mois de décembre de la même année, il a quitté l’Arabie saoudite en raison du non-paiement de ses salaires pour revenir en Turquie où il évolue désormais avec Trabzonspor.

Le club saoudien a tenté de négocier une baisse des salaires, surtout en raison de la crise liée au Covid-19, mais s’est heurté au refus de certains joueurs comme Da Costa ou encore l'entraîneur croate Slaven Bilic qui a demandé 11 millions de dollars pour licenciement abusif. Les deux hommes ont choisi de saisir la Fifa.

La direction de l’ttihad Djeddah fera ell eaussi appel de la décision de la FIFA dans le délai réglementaire de 45 jours. Place donc à une nouvelle sentence de la FIFA.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot uafa
Foot Coupe Mohammed VI

Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous