Filinfo

Foot

Des joueurs du Raja menacent de saisir la Chambre des litiges pour récupérer leurs impayés

© Copyright : DR
Kiosque360. Plusieurs joueurs du Raja de Casablanca ont été mis dans la liste des partants par l'entraîneur tunisien Lassaâd Chabbi. En réaction, ils exigent de récupérer toutes leurs primes avant de quitter le club, allant jusqu'à menacer de saisir la Chambre des litiges de la FRMF.
A
A

La direction du Raja de Casablanca fait face à une fronde au sein d'une partie de l'équipe. Plusieurs joueurs du club n'entrent plus dans les plans du coach tunisien Lassaad Chabbi et se voient gentiment poussés vers la sortie par les dirigeants. Mais avant de partir, ils exigent de recevoir la totalité de leurs primes restées dans les coffres du Raja avant de quitter le club, rapporte le quotidien Al Akhbar du weekend des 28 et 29 août.

Face à cette situation, la direction du club cherche à ouvrir le dialogue avec certains des frondeurs. Des sources bien informées citées par nos confrères arabophones affirment que le Comité directeur du club casablancais cherche à ouvrir des négociations avec certains joueurs concernés, à l'instar d'Ayoub Nanah, Abdeljalil Jbira, Omar Boutayeb, Badr Boulahroud ou encore le gardien de but remplaçant Mohammed Bouamira.

La direction du Raja cherche ainsi à convaincre certains joueurs sur le départ d'abandonner une partie de leurs primes. Mais plusieurs joueurs ne veulent pas en entendre parler et ont menacé de saisir la Chambre des litiges de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) si l'ensemble de leurs émoluments ne leur sont pas versés et que leurs contrats soient rompus unilatéralement par les dirigeants des Aigles verts.

Une minorité de joueurs a en revanche accepté de revoir à la baisse ses prétentions. C'est notamment le cas du milieu de terrain Ayoub Nanah, qui s'est dit prêt à abandonner une partie de ses primes contre la possibilité de le laisser partir gratuitement, Nanah ayant été approché par plusieurs clubs de la Botola.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Retrouvez-nous