Filinfo

Foot

DHJ: Abdelhak Benchikha, l’entraîneur algérien qui a gagné le cœur des Doukkalis

Abdelhak Bencheikha, entraineur du Difaa Hassani d'El Jadida. © Copyright : DR
Après avoir été adopté par la ville d'El Jadida et fait de lui une composante importante de son identité sportive à travers la supervision de son équipe A de football, le Difaâ Hassani d’El Jadida (DHJ), l’entraîneur algérien Abdelhak Benchikha a réussi à conquérir le cœur de toute la famille du "Cavalier de Doukkala" grâce à son intégrité et à son professionnalisme.
A
A

Son retour sans conditions pour entraîner le Difâa d’El Jadida au début de cette saison, lui a valu l'estime et la considération des Doukkalis, notamment après la décision du bureau dirigeant du club de le maintenir dans ses fonctions après qu'il ait annoncé son départ suite à une série de mauvais résultats.

Ainsi, Abdelhak Benchikha a tissé des liens forts basés sur le respect réciproque avec toutes les composantes du Difaâ d’El Jadida, dirigeants et supporters, après avoir remporté avec son équipe la première Coupe du Trône de son histoire lors de la saison 2013-2014 et la formation d’un groupe homogène qui a marqué de sa présence la scène footballistique nationale et continentale.

Dans une déclaration à la MAP, l’entraîneur algérien a affirmé que sa relation avec le DHJ dépasse le cadre professionnel, ajoutant que la ville d’El Jadida, avec laquelle il entretient une relation d’amitié et d’affection, "est dans le cœur et l’esprit".

"Mon premier titre..."
"A travers El Jadida, j'ai découvert et aimé le Maroc où j'ai décroché le premier titre de ma carrière professionnelle et où les autorités locales m'ont officiellement remis la clé de la ville", s'est-il réjoui.

Il a indiqué que grâce à sa relation avec les composantes du "Cavalier de Doukkala", basée sur le respect et l’estime, il se sent parmi les siens, notant qu’au cours de la période où il a entraîné d’autres équipes à l’intérieur ou en dehors du Maroc, il tenait à organiser des stages de préparation à El Jadida qui dispose de toutes les infrastructures et des conditions requises pour mener à bien sa mission.

Évoquant son retour au DHJ, Benchikha a précisé avoir signé un contrat de deux ans avec le club jdidi, étant convaincu de l’efficacité du projet sportif ambitieux mis en place par le bureau dirigeant du club.

Tout en se disant insatisfait des résultats du "Cavalier de Doukkala", le coach algérien affirme croire en les capacités de ses joueurs qui, selon lui, ont besoin d’un peu de temps pour reprendre confiance. "Je m’attendais à ce début mitigé après une complète refonte de l’équipe", a-t-il dit.

Respect et confiance
S'arrêtant sur le "développement ascendant" du football marocain, il a salué les "grands efforts" déployés par la Fédération royale marocaine de football (FRMF) aux niveaux logistique, des infrastructures, de la programmation et de la diffusion télévisée des matches, en plus de l’intégration du «VAR». Cela a donné une valeur ajoutée au championnat national au niveau arabe et africain, a-t-il noté.

Pour sa part, le président du Difaâ d’El Jadida, Abdellatif El Mouktarid a relevé que la relation entre son bureau et l’entraîneur Abdelhak Benchikha est fondée sur le respect et la confiance, ajoutant que son retour à El Jadida vise à rajeunir l’équipe d'autant qu'un changement s’avère désormais nécessaire en intégrant de jeunes joueurs et en recrutant d’autres.

Concernant le maintien de l’entraîneur algérien dans ses fonctions, il a expliqué que le bureau dirigeant a décidé de renouveler sa confiance à Benchikha, affirmant que le projet mis en place est très important pour avoir de bons résultats.

Pour ce qui est de la relation avec les joueurs, le gardien de but Mohamed El Yousfi a indiqué qu’elle est marquée par le respect et l’estime réciproques, précisant que "Benchikha est très rigoureux lors des séances d’entraînement et des matches".

"Prévenant et persévérant"
Larbi Koujif, l’un des supporters inconditionnels du Difaâ d’El Jadida, a expliqué que depuis qu’il suit son équipe fétiche depuis 55 ans, il n’a jamais connu un entraîneur aussi prévenant envers ses poulains que M. Benchikha.

Et d’ajouter que Benchikha est "tombé amoureux" de la ville d’El Jadida, de ses habitants et de son équipe avec laquelle il a remporté le premier titre de son histoire, estimant que malgré le fait que le technicien a entraîné plusieurs équipes nationales, il est resté fidèle à El Jadida et à son club et demeure déterminé à aller de l’avant pour le faire sortir de sa situation actuelle.

Le soutien de Benchikha et des joueurs par toutes les composantes du club sans exception a permis au Difaâ d’El Jadida de remporter récemment deux matchs contre le Youssoufia de Berrechid et le Hassania d’Agadir et d’empocher 17 points au classement après quatre victoires, cinq nuls et six défaites.

Le coach algérien a dirigé plusieurs équipes évoluant au championnat national de football, notamment le DHJ lors de la saison 2013-2014, le Raja de Casablanca au cours de 2014, l’Ittihad de Tanger lors de la saison 2015-2016, le Moghreb de Tétouan en 2017, en plus du Mouloudia d’Oujda la saison dernière avant de revenir à nouveau au Difaâ d’El Jadida.

Par Le360 (avec MAP)
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Botola Pro Inwi
Foot Difaâ El Hassani d'El Jadida
Foot Ricky Tulenge

Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Retrouvez-nous