Filinfo

Foot

Italie: Osimhen, un gros coup pour Naples et Lille

Victor Osimhen. © Copyright : DR
Un transfert colossal, d'environ 80 millions d'euros bonus compris: l'arrivée de l'attaquant nigérian Victor Osimhen est le symbole des ambitions de Naples, mais surtout un superbe coup économique pour Lille.
A
A

A 21 ans, Osimhen succède donc à Nicolas Pépé, parti lui aussi contre 80 millions d'euros l'été dernier à Arsenal, dans la liste des spectaculaires transferts estivaux du club du Nord de la France, après avoir déjà pris sa place sur le terrain.

Recruté pour 12 M EUR le 1er août chez le voisin belge de Charleroi, Osimhen s'est très rapidement montré indispensable à la pointe de l'attaque des Dogues.

Très rapide, adroit, à l'aise dans la profondeur ou dos au but, le Super Eagle a affiché d'étonnantes qualités de maturité pour son âge et rapporté un nombre important de points au Losc.

Avec 18 buts, dont 13 en championnat, le Nigérian a explosé sur la scène nationale mais aussi en Ligue des champions, où il a marqué deux buts et impressionné les adversaires des Dogues (Ajax Amsterdam, Chelsea, Valence).

Son départ permet à Lille de réaliser une colossale plus-value, en ligne avec le modèle de "trading de joueurs" adopté par le président Gérard Lopez et son conseiller sportif Luis Campos.

Aucun des deux clubs n'a officiellement communiqué sur les détails financiers de l'opération, mais le président du Napoli, Aurelio De Laurentiis, a confirmé les 70M d'euros plus 10M de bonus que des sources proches du dossier à Lille avaient évoqué auprès de l'AFP.

Gattuso convaincu 
"C'est 70 payable en cinq ans et 10 millions de bonus en fonction de certains résultats", a déclaré De Laurentiis, cité par la Gazzetta dello Sport.

Le dirigeant italien a ajouté que quatre joueurs feraient le chemin inverse dans une opération séparée, l'expérimenté gardien Karnezis et les jeunes Manzo, Palmieri et Liguori.

Cette deuxième opération explique peut-être en partie que les médias italiens aient initialement avancé des chiffres moindres pour le transfert d'Osimhen, entre 50 M EUR plus des bonus et 60 millions.

Bien que la somme obtenue pour le transfert du Nigérian soit capitale pour ses comptes, le club français n'a pas eu besoin de ce pactole pour obtenir le feu vert de la DNCG, le gendarme financier, qui avait prononcé deux fois un "sursis à statuer" concernant le prochain budget.

Du côté du joueur, un changement d'agent a retardé la signature et les derniers détails ont été longs à définir, les contrats élaborés par Filmauro, l'entreprise du président napolitain Aurelio De Laurentiis étant traditionnellement longs et complexes, au point de devenir un sujet de plaisanterie dans le football italien.

Osimhen, qui a donc choisi l'Italie plutôt que l'Angleterre pour pour continuer à grandir, trouvera en Gennaro Gattuso un entraîneur convaincu de son potentiel et prêt à lui assurer rapidement une place de titulaire.

Koulibaly rassure 
Le Polonais Milik est en effet sur le départ et Mertens, meilleur buteur de l'histoire du club napolitain, a 33 ans et n'incarne pas l'avenir.

La somme déboursée par le Napoli est une forme de garantie de confiance pour Osimhen car elle est très éloignée des standards du club, en bonne santé financière, et de la Serie A en général.

A 60 millions d'euros, Osimhen serait de loin le plus gros transfert de Naples, devant Lozano et Higuain, arrivés tous deux pour environ 40 millions d'euros en 2019 et 2013.

Et à 80 M, il serait sur le podium de l'histoire de la Serie A, derrière Ronaldo (100 M) et Higuain (90 M) à la Juventus, mais devant De Ligt et Lukaku, arrivés l'été dernier à la Juve et à l'Inter Milan pour environ 70 M chacun. 

L'opération est donc considérable, surtout que Naples ne jouera pas la prochaine Ligue des Champions... sauf s'il gagne celle en cours.

Avant même d'arriver, Osimhen a en tous cas déjà été rassuré par Kalidou Koulibaly, qui lui a promis que les tifosi l'accueilleraient plus qu'à bras ouverts.

"J'ai parlé avec lui mais il savait déjà tout. Je lui ai dit qu'à Naples, on se sent très bien", a raconté le défenseur sénégalais à Radio Kiss Kiss.

"Quand je suis arrivé, j'avais un peu peur moi aussi. Mais après deux semaines, j'étais intégré et me sentais chez moi. Naples est une ville magnifique avec de superbes tifosi. Ici, il n'y a que des passionnés de foot, ça n'existe nulle part ailleurs."

Par Le360 (avec AFP)
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous