Filinfo

Foot

La presse nationale rend hommage au dirigeant wydadi, feu Boubker Jdahim

© Copyright : DR
Kiosque360. Le sport marocain et le football en particulier a perdu une grande figure. Boubker Jdahim, ancien dirigeant wydadi et ancien politicien istiqlalien, était apprécié de tous et les journaux lui ont rendu hommage.
A
A

La disparition de Boubker Jdahim, l’illustre dirigeant du Wydad, fait parler d’elle dans tous les journaux du 28 juillet.

Pour Assabah, le club casablancais a perdu un homme d’une grande diplomatie qui a réussi à résoudre plusieurs soucis et litiges de son vivant. D'ailleurs, c’est lui qui a réussi à mettre d’accord l’actuel président Saïd Naciri et son prédécesseur Abdelillah Akram qui ne pouvaient jamais s’entendre, comme le raconte Al Massae.

Le défunt a toujours été proche du club, de ses différents comités et il a toujours été aux côtés de ses dirigeants et des joueurs aussi. Boubker Jdahim a présidé le Wydad entre 1993 et 1997 et a été présent au sein du comité directeur pendant de très nombreuses années. 

"L'ami des footballeurs", comme il était surnommé de son vivant,  était proche des Wydadis mais aussi des Rajaouis. Assabah explique aussi que le défunt était en train de finaliser ses mémoires avant sa mort. Cet homme charismatique, comme le décrit Al Massae, a été commissaire de police et un membre très actif au sein du parti de l’Istiqlal. 

Cet amoureux du Wydad a fait ses études au Caire en Egypte et il est rentré au bercail en 1958 pour diriger le journal Istiqlalien Al Ayyam avant de basculer vers le corps sécuritaire. Assabah rapporte aussi que le défunt était un passionné de littérature et il a même écrit des poèmes pour décrire tout l’amour qu’il portait pour le Wydad.  

Les réactions se sont multipliées depuis l’annonce de sa disparition. Abdelmajid Shaita le considère comme le père spirituel des Wydadis. Boubker Jdahim était aussi le sage du Wydad et celui qui pouvait trouver les issues les plus conciliantes, conclut Al Akhbar, qui regrette sa disparition au moment où le Wydad fête, ce mercredi, son 2e titre de champion du Maroc.  

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Retrouvez-nous