Filinfo

Foot

Les clubs de première division présents en force en quarts de la Coupe du Trône

Des joueurs du Chabab Mohammédia, en liesse. © Copyright : DR
Kiosque360. Contrairement aux saisons précédentes, l’actuelle édition de la Coupe du Trône sourit aux clubs de première division. Ils sont sept à s’être qualifiés pour les quarts de finale. Un seul représentant de la Botola 2 a réussi à se hisser à ce stade de la compétition.
A
A

Les clubs de première division ont fait main basse sur les quarts de finale de l’édition actuelle, qui a vu une seule équipe de Botola 2 se qualifier pour les quarts de finale, contrairement aux années précédentes où les clubs de Botola 2 réussissaient à tirer leur épingle du jeu, à l’instar du TAS de Casablanca qui a remporté l’édition précédente de la Coupe du Trône, rapporte le quotidien Al Massae du weekend des 6 et 7 mars.

Mardi, le MAS de Fès a pris le meilleur sur la Renaissance sportive de Berkane, qu’il a battue au terme de la séance des tirs au but, au bout d’un match complètement fou qui s’est terminé par quatre buts partout. Le Hassania d’Agadir a également dû en passer par la séance des tirs au but pour prendre le meilleur sur le KACM, dans ce «classico» du sud qui s’est soldé par un nul, soit un but partout dans le temps réglementaire.

Si le Raja de Casablanca n’a pas forcé pour prendre le meilleur sur Sidi Kacem (2-0), l’AS FAR a attendu les tirs au but pour battre l’Ittihad de Tanger. Idem pour le Raja de Beni Mellal, unique représentant de la Botola 2, qui a réussi à se qualifier pour les quarts de finale en venant à bout du Wydad Athletic Serghini. Le Moghreb de Tétouan a, quant à lui, logiquement battu Khenifra par trois buts à un. L’autre choc de ces huitièmes entre le Chabab Mohammedia et le Difâa d’El Jadida a également connu un final haletant, puisqu’après que le temps réglementaire s’est terminé sur un score de trois buts partout, ce sont les Fédaliens qui l’ont emporté lors de la séance fatidique des tirs au but.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Retrouvez-nous