Filinfo

Foot

Mondial de futsal: les Lions peuvent être fiers de leur parcours

© Copyright : DR
Kiosque360. Malgré la défaite face au Brésil, quintuple champion du monde, en quarts de finale du Mondial de futsal, les Lions de l’Atlas peuvent être fiers du parcours qu’ils ont réalisé, puisqu’ils se sont hissés pour la première fois de leur histoire à ce stade de la compétition.
A
A

Ils se sont battus comme des lions! C’est le moins que l’on puisse dire des hommes de Hicham Dguig qui ont jusqu’au bout fait douter des Brésiliens qui n’avaient jusqu’ici remporté leurs matchs qu’avec un minimum trois buts d’écart. Dans ce quart de finale qui s’annonçait comme le plus déséquilibré de la Coupe du monde de futsal qui se déroule actuellement en Lituanie, les Brésiliens n’ont eu leur salut que grâce à un coup franc chanceux inscrit à la onzième minute de la rencontre.

Les Marocains se sont ensuite battus jusqu’au bout et auraient bien pu inscrire le but égalisateur si ce n’était le talent du portier brésilien. Ce qui a poussé nos confrères du journal Al Ahdath Al Maghribia du mardi 28 septembre à affirmer que le Maroc est sorti la "tête haute" de cette compétition, 

Les hommes de Hicham Dguig ont réussi un parcours des plus réussis puisqu’avant le match contre le Brésil, les Marocains n’ont encaissé aucune défaite. Ils se sont imposés lors du premier match face aux îles Salomon par six buts à zéro, avant de faire un match nul face à la Thaïlande (un but partout) et d’en faire de même lors du dernier match de poule face au champion d’Europe en titre, le Portugal (3-3). Le Portugal qui s’est d’ailleurs brillamment qualifié pour les demi-finales du Mondial en battant l’Espagne dans un derby ibérique qui a tenu toutes ses promesses puisque le Portugal a eu besoin des prolongations pour venir à bout de la Roja (4-2).

En huitième de finale, le Maroc avait pris le meilleur sur le Venezuela en l’emportant par trois buts à deux. Le bilan est donc plus que positif pour les futsaleurs marocains. Ce qui a poussé Hicham Dguig à annoncer que le Maroc visait cette fois-ci le sacre lors du prochain Mondial qui aura lieu en 2024. Impossible n’est pas Marocain !

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Retrouvez-nous