Filinfo

Foot

Pour la première fois en 40 ans, les femmes de retour au stade en Iran

© Copyright : DR
Interdites d’accès au stade lors des événements sportifs masculins depuis la révolution islamique de 1979, les supportrices iraniennes ne cachent pas leur joie d'être de retour, après plus de 40 ans d’absence. Une victoire pour l’égalité.
A
A

C'est une première en près de 40 ans en Iran : environ 3.500 femmes sont venues au stade Azadi de Téhéran jeudi pour soutenir le 11 masculin national face au Cambodge (14-0) en match éliminatoire pour le Mondial 2022.

Tenues à l'écart des hommes dans une arène remplie à moins de 10%, les supportrices n’ont pas caché  leur joie d'être présentes, agitant drapeaux vert-blanc-rouge, les couleurs nationales, et immortalisant l'instant sur leurs téléphones à coup de selfies.

Au stade Azadi ("Liberté" en persan), l'enthousiasme était clairement féminin hier soir. Plus nombreuses que les hommes dans les gradins, les supportrices de la Tim-é melli ("équipe nationale" en persan) étaient bien plus bruyantes, plus colorées et motivées que leurs homologues masculins.

Armées de cornes de brumes et agitants drapeaux de la République islamique, elles ont assuré un bruit de fond continu, saluant avec chaleur chacun des buts de l'Iran, qui menait 12 à 0 après 75 minutes de jeu.

Très vite après la Révolution islamique de 1979, les iraniennes se sont vu refuser l'accès aux stades pour les compétitions de football hommes, officiellement pour les protéger de la grossièreté masculine. Ce n'est pas la première fois depuis l'instauration de cet interdit que des femmes assistent à une rencontre masculine dans un stade en Iran, mais c'est la première fois qu'elles y assistent en si grand nombre, et surtout après avoir pu acheter elles-mêmes leur billet. Les fois précédentes, les femmes admises au stade avaient été sélectionnées par les autorités. 

Lire aussi: Femmes dans les stades: l'Iran plie face à la FIFA

Par Le360 (avec AFP)
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot gazon synthétique

Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Retrouvez-nous