Filinfo

Foot

Ligue 1: l'ère Pochettino a commencé au PSG

Mauricio Pochettino, entraîneur du Paris SG. © Copyright : DR
L'ère Mauricio Pochettino, 30e entraîneur du Paris SG, s'est ouverte dimanche pour la reprise, au Camp des loges, avec pour mission immédiate de ramener le club à la première place de la Ligue 1, puis de briller en Ligue des champions.
A
A

Les premiers pas de "Poche" doivent le mener au "Chaudron" de Geoffroy-Guichard, mercredi, pour Saint-Étienne-PSG, comptant pour la 18e journée de L1.

Le champion de France n'est que 3e, un point derrière Lyon et Lille, un classement qui a précipité le départ anticipé de Thomas Tuchel, prédécesseur de l'Argentin.

Puis, après la réception de Brest le 9 janvier, il aura l'occasion d'ouvrir son palmarès de coach, toujours vierge, avec le Trophée des champions contre l'Olympique de Marseille, le 13 janvier à Lens.

Mais la vraie première grosse échéance pour jauger Pochettino sera le 8e de finale de Ligue des champions contre le FC Barcelone (16 février-10 mars).

"Ses débuts seront durs: tu reprends le 3, tu joues le 6..." rappelle à l'AFP Luis Fernandez, qui avait nommé Pochettino capitaine au PSG en 2002.

"Qu'on ne commence pas à le juger tout de suite, qu'on ne s'attende pas à voir déjà +son+ équipe. Faites-moi plaisir, attendez qu'il ait travaillé avec ses joueurs et récupéré tous les blessés", plaide le champion d'Europe 1984.

"Avant de parler de système de jeu, il faut d'abord qu'il récupère les blessés", insiste Fernandez. "Quand il aura le groupe en mains, et au complet, là on pourra donner un premier avis. Mais j'ai une totale confiance en lui".

Fernandez est déjà "très content de le voir arriver à la tête du PSG" et estime que Pochettino, "c'est peut-être l'homme idéal pour le club".

"Ce club, il l'aime" 

Pour le vainqueur de la Coupe des Coupes 1996 avec le PSG, l'Argentin a plusieurs qualités pour la fonction: un excellent relationnel avec les joueurs et l'amour du maillot.

"Lui, le maillot, il l'a porté, et dignement, ça compte. Ce club, il l'aime", assure Fernandez. "Les supporters l'aiment et lui aussi les aime", ajoute-t-il.

Quant à gérer les  stars du club, "Luis" a aussi "toute confiance".

"Connaissant Mauricio, c'est un rassembleur. Avec Neymar et Mbappé, ce ne sera pas difficile pour lui, car il est exceptionnel dans le relationnel, l'échange, l'humain. Un peu à l'image de Jürgen Klopp à Liverpool, c'est pour ça que les joueurs répondent présent".

Poche a découvert son groupe dimanche après-midi. Rendez-vous à 14h45 à Saint-Germain-en-Laye, pour un premier galop à partir de 16h00, sans la présence des médias.

Le Camp des loges a bien changé depuis son premier passage. Le technicien argentin s'y installe avec ses adjoints, Jesus Perez et Miguel D'Agostino, ainsi que Toni Gimenez, entraîneur des gardiens, et son fils, Sebastiano Pochettino, préparateur physique.

Tous les joueurs étaient attendus dimanche après-midi, y compris les Sud-Américains de l'effectif qui ont passé les vacances sur leur continent.

Certains des convalescents, comme Layvin Kurzawa, étaient déjà au Camp des Loges samedi pour accélérer leur retour.

Face aux Verts, Pochettino sera notamment privé de Neymar (cheville), Presnel Kimpembe (cuisse) et Kurzawa (cuisse), et de longue date de Juan Bernat (genou). Alessandro Florenzi souffre encore de sa cheville gauche.

Pochettino pourrait récupérer Mauro Icardi, Pablo Sarabia et Abdoulaye Diallo à Geoffroy-Guichard, un stade où il n'a jamais évolué. L'ASSE est descendu en L2 en 2001, et Pochettino a commencé son aventure de joueur au PSG à l'hiver 2001, après le match retour entre les deux équipes.

Un vrai saut dans l'inconnu.

Par Le360 (avec AFP)
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous