Filinfo

Foot

Manchester City-PSG: Guardiola veut que Mbappé joue, "pour le foot"

Pep Guardiola et Kylian Mbappé. © Copyright : DR
Kylian Mbappé "va jouer", assure l'entraîneur de Manchester City, Pep Guardiola, au sujet de l'attaquant du Paris Saint-Germain avant leur demi-finale retour de Ligue des champions, mardi (21h00), où les Sky Blues ont l'avantage (2-1 à l'aller).
A
A

"Il va jouer", prédit "Pep", "et j'espère qu'il va jouer, pour le foot, pour ce match", dit-il au sujet de la star parisienne, gênée par une contracture au mollet droit. Le technicien catalan a également défendu le match aller de Mbappé et de Neymar. "Ils ont été exceptionnels en première période, en seconde période nous avons été meilleurs, alors ils ont été moins bons. Mais ne jugez pas la performance d'un joueur selon que son équipe a gagné ou perdu. Vous avez mon opinion: ils ont bien joué", a-t-il lancé.

"Contenir" Neymar et Mbappé
"C'est excitant de jouer des joueurs de classe mondiale pour des défenseurs", savoure le central John Stones, à l'idée de croiser à nouveau Neymar et Mbappé. Il faudra "les contenir. Nous y sommes bien parvenus en seconde période à l'aller, mais c'est toute l'équipe qu'il faut contenir".

"C'est une équipe extraordinaire", appuie Guardiola, "ils sont très créatifs, bien sûr je suis préoccupé par leurs qualités, mais je viens de les voir jouer, les traces laissées sont encore fraîches. Et nous aussi nous savons à quel point nous pouvons être bons".

City "calme" et "confiant"
"Nous devons être confiants", martèle Stones. "C'est une grande occasion pour nous joueurs, et pour le club, d'atteindre la finale de la Ligue des champions. Nous entrerons sur le terrain comme nous l'avons quitté à Paris. Nous avons l'avantage des deux buts à l'extérieur, nous devons avoir confiance en nous et nos qualités".

Guardiola aussi prêche le zen et la confiance. "C'est un privilège d'être ici, pour la plupart d'entre nous c'est la première fois. Mais la seule chose à laquelle nous devons penser, c'est à ce que nous devons faire pour gagner ce match", dit-il. "Des fois on n'a pas besoin d'émotion mais de calme: prendre la collation d'avant-match et aller au stade gagner le match".

Les échecs précédents: un "carburant"
"C'était dur à encaisser", dit Stones des échecs précédents de Man City en C1. "Mais il faut s'en servir comme carburant pour pousser cette saison jusqu'à notre but, qui est de remporter la Ligue des champions. Nous devons utiliser toutes les émotions de ces déceptions pour nous motiver pour faire mieux cette saison".

"La beauté de ce sport est qu'il est vraiment imprévisible", embraye Guardiola. "Nous avons été particulièrement déçus les deux dernières saisons (en quarts) contre les Spurs et Lyon, et j'aimerais dire que j'ai appris, mais peut-être que demain nous jouerons un mauvais match et serons éliminés. Mais peut-être serons-nous très bons, et c'est plutôt mon feeling..."

Par Le360 (avec AFP)
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Retrouvez-nous