Filinfo

Foot

Le roi lion (de l’Atlas)

© Copyright : DR
Le meilleur joueur du CHAN n’est pas le génial Soufiane Rahimi, pourtant ultra décisif, mais bien Houcine Ammouta, le sélectionneur national qui a rondement mené son affaire jusqu’au bout.
A
A

Mille bravos à Houcine Ammouta et à ses Lions. Après 2018, 2021. Ce deuxième sacre est encore plus beau que le premier, parce qu’il a été acquis loin du Maroc et parce que l’entame du tournoi a été, on s’en rappelle, très compliquée.

Si la victoire de 2018 a été celle du talent pur, qui a permis aux Lions de survoler la compétition, la victoire de 2021 est d’abord celle de la gestion et du management. La victoire de l’effort et du sang froid. Oui, oui, toutes ces qualités correspondent au profil de Houcine Ammouta!

Nous l’écrivions ici même, le meilleur joueur de cette équipe du Maroc est bien son entraineur, qui a eu tout vrai, après avoir joué à se faire peur dans les deux premiers matchs… Mais il a su redresser la barre et a été impeccable de bout en bout. Il faut lui rendre mille hommages, lui qui arrive encore à garnir un palmarès pourtant bien rempli déjà. Il gagne le CHAN après avoir gagné, en club, la Champion’s league et la Coupe de la CAF, sans oublier la Champion’s league asiatique. Quel palmarès!

La manière dont Ammouta a géré ses joueurs au fil des matches, et à l’intérieur même des matches, selon les temps forts ou faibles de la sélection, est exemplaire. Il a su concerner tout le monde. Et puis, entre nous, il a su surtout, à partir du 3ème match, booster son jeu d’attaque à partir du moment où il a remplacé un «casseur-né» comme Larbi Naji par un milieu plus «box to box», plus joueur: Mohamed Ali Bemammer. Le meilleur homme de la finale face au Mali (2-0) s’appelle d’ailleurs Bemammer, décisif tant en défense qu’en attaque et directement impliqué sur le but du break.

On dit que les équipes les mieux préparées, les plus fortes mentalement, font toujours la différence sur balle arrêtée. Cela s’est vérifié avec les Lions, et en finale qui plus est. Ils ont marqué sur deux corners, avec deux excellents passeurs – centreurs: le précieux Nemsaoui et le délicieux Hafidi. Sur le premier corner, Bouftini (probablement le meilleur défenseur central du CHAN), et quoique bien aidé par son épaule, nous a fait une tête smashée, quasi-zidanesque. Sur le deuxième corner, après un «écran» décisif de Bemammer, c’est Ayoub El Kaâbi qui est sorti de sa cage pour propulser la balle au fond…

Comment ne pas parler d’El Kaâbi, justement, dont on disait ici même combien ce garçon était utile par ses courses et ses déplacements (ce que certains désignent parfois par le «jeu sans ballon», formule juste mais quelque peu réductrice), et par ses appels incessants. C’est bien d’Ayoub El Kaâbi qu’est venu le but du K.O, qui a définitivement plié le match. Et en plus, il a marqué dans le jeu, ce qui ne lui était pas encore arrivé. Une belle récompense pour la volonté et la force mentale de ce garçon injustement décrié tout au long de la compétition.

Un dernier mot sur le meilleur joueur de ce tournoi (en dehors bien sûr du génial Soufiane Rahimi, un pur joyau celui-là), c'est-à-dire Houcine Ammouta. A partir des matchs à élimination directe, finale comprise, il a eu l’intelligence de modifier son schéma en incorporant Noah Sadaoui, dont la présence autour de la surface et les courses croisées ont mis en lumière, davantage encore, l’apport de Rahimi et d’El Kaâbi. Même en menant au score, Ammouta n’a pas reculé, préférant garder ses points de fixation offensive. Cette audace offensive a payé puisque les Marocains ont fait le break par El Kaâbi et se sont épargné une fin de match crispante.

Bref, bravo les Lions!​

Par Footix marocain
A
A

Tags /


à lire aussi /


3 commentaires /

  • azrock
    Le 08 Feb. 2021 à 18h20
    le 2eme but il n'y avait pas corner.
    "on refait le match"? bah refaite le sincèrement SVP!

    El kaabi catastrophique, tout comme Zyech a la CAN 2019, par exemple.

    Il faut être franc, la qualité de la CHAN est vraiment mais vraiment trés moyenne! Avec la qualité des joueurs, la moitié des entraineurs de la botola aurait pu gagner la CHAN!
    Soyons réaliste sans foutre la merde et bravo aux botolistes.
  • kiri
    Le 08 Feb. 2021 à 15h16
    bravo en effet, et merci pour cet article .. je deplore juste le manque de concurrence pour El Kaabi, qui, quoi qu'on en dit, a fait un CHAN tres moyen .. pq ne pas avoir convoqué IAJOUR ? ou d'autres 9 ???
    Sinon hormis les 2 premiers matchs, et les 44 mn du 3eme match contre l'Ounganda, l'EN A' a rendu des copies quasi parfaites ... Merci à eux.
    Sous l'ère LEKJAA, le football marocain a dominé l'afrique ( C1, 2 C3, qualification CDM, CAN Futsal, 2 CHAN ), il ne nous reste plus que le GRAAL .. Une seconde CAN ... et etre constamment qualifé aux CDM ...
  • Mohamed Ibn Ghazala
    Le 08 Feb. 2021 à 12h39
    Bravo et merci pour cette article si bien écrit !
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Retrouvez-nous