Filinfo

Foot

Pourquoi l’expérience Garrido a tourné court au Wydad

© Copyright : DR
Juan Carlos Garrido n'est resté que six mois sur le banc de touche du Wydad. Jeudi, la direction des Rouges a décidé de se séparer du technicien espagnol. Mais pourquoi l'expérience de l'ancien coach du Raja, de l'ESS et de Villarreal CF a-t-elle tourné court? Analyse.
A
A

Plongé dans une crise sportive depuis la reprise, le Wydad de Casablanca a décidé à nouveau de sanctionner son entraîneur. Jeudi, le président du club, Said Naciri, s'est entretenu avec Juan Carlos Garrido, et les deux hommes se sont mis d'accord pour une rupture à l'amiable. Mais le bilan du coach espagnol a-t-il été si noir depuis son arrivée? 

L’histoire avait pourtant bien commencé. Nommé fin février dernier à la tête du WAC pour remplacer Sébastien Desabre, Juan Carlos Garrido a réussi sa première apparition. C'était contre l'Etoile Sportive du Sahel en quart de finale de la Ligue des champions. L'ancien coach de Villarreal CF avait la lourde charge de remettre l’équipe en ordre de marche à une phase charnière de la saison, surtout que le club traversait une période difficile ayant conduit au changement de deux entraîneurs en l’espace de quelques mois.

Pari finalement réussi. Garrido a démontré tout le bien que l’on disait de lui. Il a remporté la partie (2-0) et malgré la défaite (1-0) à Radès lors de la manche retour, il a qualifié les Rouges pour le dernier carré de la C1, dont ils sont devenus un client patenté. 

Juan Carlos Garrido s'est illustré également lors de son premier match en Botola. À Tanger, il a ramené les trois points, permettant aux camarades d'Ismail El Haddad de reprendre la tête du classement. 

La faute au coronavirus? 

À la différence du Wydad avant le Covid-19, celui d'après n'a pas réussi à retrouver son rythme. En commençant par un nul à domicile (1-1) contre le Mouloudia d'Oujda puis une défaite (2-1) sur la pelouse de la Renaissance Sportive de Berkane. On retient un seul succès contre l'Olympique de Khourbiga (3-2). Et c’est le clasico contre l'AS FAR (1-1) qui a scellé le sort de l’Espagnol. 

Un bilan famélique pour Juan Carlos Garrido qui compte au total: trois victoires, deux nuls et deux défaites. En Botola, il n'a gagné que 8 points sur 15 possibles. 

Garrido victime de sa mauvaise préparation? 

Il a été souvent pointé du doigt pour son programme de préparation. En effet, le coach de 51 ans a préféré ne pas disputer de matchs amicaux lors de la période de pré-reprise, se contentant uniquement de séances d'entraînements malgré la longue pause forcée. Garrido a été également pris en grippe pour ses choix techniques, plus particulièrement ses changements en cours de match, vivement critiqués.

Garrido quitte donc les Rouges, les laissant deuxièmes avec 41 points, à quatre unités du leader rajaoui qui compte un match en plus. Le successeur de l'Espagnol aura la lourde tâche de redresser une équipe toujours en course pour le titre de Botola et pour le trophée de la Ligue des champions. 

Par Le360sport
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Tribunal arbitral du sport

Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous